15 septembre 2014 / 07:43 / dans 3 ans

Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse modérée lundi. À Paris, le CAC 40 recule de 0,44% à 4.422,28 points vers 09h30. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse modérée lundi, pâtissant comme leurs homologues asiatiques de la publication de données macro-économiques suggérant un ralentissement de la croissance économique de la Chine en août.

Les investisseurs se montrent par ailleurs réticents à prendre le moindre risque avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale, attendue mercredi, et le référendum sur l‘indépendance écossaise, organisé jeudi.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,44% (-19,42 points) à 4.422,28 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,21% et à Londres, le FTSE abandonne 0,43%. L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro se replie de 0,31% et le FTSEurofirst 300 de 0,36%.

Quasiment tous les indices sectoriels sont dans le rouge, à l‘exception notable de celui regroupant les valeurs agro-alimentaires, porté par des bruits de fusion entre brasseurs.

Heineken, le numéro trois mondial de la bière, a confirmé dimanche soir avoir été approché par son concurrent SABMiller, numéro deux, en vue d‘une offre de reprise qu‘il a déclarée ”non recevable.

Le titre SABMiller affiche la plus forte hausse de l‘indice Stoxx 600, avec un gain de 4,64% à 35,64 livres. Les titres Carlsberg (+2,15%), Diageo (+1,85%) et Heineken (+1,75%) sont également en vue.

L‘action H&M se porte également bien (+2,25%) après que le numéro deux mondial du prêt-à-porter a fait état de ventes pour le mois d‘août supérieures aux attentes. Le titre du groupe suédois tire vers le haut l‘ensemble du compartiment de la distribution (+0,26%).

A l‘autre bout du spectre, l‘indice regroupant les valeurs pétrolières européennes (-1,2%) accuse la plus mauvaise performance en début de séance, plombé par des cours du brut tombés à un plus bas de deux ans en raison des statistiques chinoises.

La bonne tenue du dollar, dopé par un possible changement de politique monétaire de la Fed, pèse également sur l‘or noir. Avec le franc suisse et l‘or, l‘indice dollar est l‘un des rares actifs financiers à être dans le vert.

Le rouble est tombé à un nouveau plus bas record de 38 pour un dollar, les investisseurs s‘inquiétant de la réaction de la Russie aux nouvelles sanctions décidées par les Occidentaux en fin de semaine dernière. Mais la Bourse de Moscou affiche une hausse de quelque 0,2 pour l‘indice libellé en dollars et de près de 0,5% pour celui en roubles.

Le comité de politique monétaire (Fomc) de la Fed se réunit mardi et mercredi et bon nombre économistes s‘attendent à ce que la banque centrale abandonne sa promesse d‘un maintien de taux bas “pendant une durée considérable.” Les traders estiment qu‘un abandon de la “communication avancée” laisserait la porte ouverte à une hausse des taux d‘intérêt à court terme au printemps, peut-être dès le mois de mars, pour la première fois depuis plus de huit ans.

A trois jours du référendum de jeudi sur l‘indépendance de l‘Ecosse, l‘incertitude prévaut toujours après la publication de sondages contradictoires. Si trois enquêtes d‘opinion diffusées ce week-end ont donné le camp du “No” en tête des intentions de vote, une quatrième a estimé elle que les partisans de l‘indépendance étaient majoritaires dans l‘électorat.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below