Wall Street suspendue aux annonces de la Fed

dimanche 14 septembre 2014 17h30
 

par Akane Otani

NEW YORK (Reuters) - Wall Street risque de vaciller encore cette semaine si, comme on s'y attend, la Réserve fédérale fait comprendre que les jours des taux d'intérêt proches de zéro sont désormais comptés.

Le comité de politique monétaire (Fomc) de la Fed se réunit mardi et mercredi et bon nombre économistes s'attendent à ce que la banque centrale abandonne sa promesse d'un maintien de taux bas "pendant une durée considérable."

Les traders estiment qu'un abandon de la "communication avancée" laisserait la porte ouverte à une hausse des taux d'intérêt à court terme au printemps, peut-être dès le mois de mars, pour la première fois depuis plus de huit ans.

Cette perspective explique que la Bourse ait viré au rouge après cinq semaines de hausse. Le Dow Jones a perdu 0,9% sur l'ensemble de la semaine écoulée et le Standard & Poor's 500 1,1%, une faiblesse également constatée sur les marchés de taux qui n'ont pas davantage intérêt à voir la politique monétaire se normaliser.

"Si les investisseurs ont le sentiment que la Fed durcit le ton, ce sera négatif pour toutes les classes d'actifs à l'exception du dollar", souligne Chris Gaffney, analyste marché chez EverBank Wealth Management à St. Louis (Missouri).

LE MARCHÉ ACTIONS GARDE SON ATTRAIT

Pour acquise qu'elle soit, la perspective d'une hausse des taux en 2015 ne devrait toutefois pas modifier la perception positive qu'ont les investisseurs du marché actions, surtout par rapport aux obligations, disent les analystes.   Suite...

 
Wall Street risque de vaciller encore cette semaine si, comme on s'y attend, la Réserve fédérale fait comprendre que les jours des taux d'intérêt proches de zéro sont désormais comptés. /Photo prise le 4 août 2014/REUTERS/Carlo Allegri