Le chinois Fosun relance la bataille pour le Club Med

vendredi 12 septembre 2014 16h40
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le conglomérat chinois Fosun est reparti vendredi à l'assaut du Club Méditerranée en lançant une surenchère de dernière minute sur le groupe de loisirs également convoité par le milliardaire italien Andrea Bonomi.

Plus d'un an après avoir lancé une première offre sur le Club, Fosun revient dans la bataille après avoir été mis en échec par l'Italien. Soutenu par le management du groupe, il propose maintenant de racheter le Club au prix de 22 euros par action, valorisant l'entreprise à 839 millions d'euros (860 millions dette comprise), soit 6% de plus que les 790 millions d'Andrea Bonomi.

Cette dernière surenchère est portée par un véhicule d'investissement baptisé Gaillon II, détenu à 85,1% par Fosun, auquel participe le fonds Ardian (ex-Axa Private Equity) à hauteur de 5%, un tour opérateur chinois U-Tour à hauteur de 7,5% et le management de l'entreprise (2,5%).

Fidelidade, compagnie d'assurances portugaise contrôlée par Fosun, sera également associée à l'offre, au-delà des 50% que détiendrait Fosun et dans une limite de 20% du capital du Club.

Gaillon pourrait également ouvrir son capital à d'autres partenaires, Fosun restant majoritaire. Le conglomérat brésilien Docas Investimentos, déjà actif dans le tourisme, pourrait ainsi prendre une participation pouvant aller jusqu'à 20%.

"C'est une bonne nouvelle pour le Club Med, je me réjouis", a déclaré Henri Giscard d'Estaing, PDG du groupe, lors d'une conférence de presse. "Il s'agit d'une offre amicale, qui garantit la poursuite et l'accélération de la stratégie de développement poursuivie jusqu'ici", a-t-il ajouté, évoquant une opération "exemplaire de coopération franco-chinoise".

Principal actionnaire du Club Med, Fosun s'était associé à parité avec Ardian en mai 2013 pour lancer une OPA à 17,50 euros qui avait été entravée par de multiples recours d'actionnaires minoritaires. Une période de blocage judiciaire de près d'un an avait alors été mise à profit par le milliardaire italien pour monter au capital et lancer une contre OPA à 21 euros en juin dernier.

  Suite...

 
Club Mediterranee à Marrakech, au Maroc. Le Club Méditerranée fait l'objet d'une nouvelle surenchère emmenée par le conglomérat chinois Fosun et soutenue par le management du groupe de loisirs, valorisant ce dernier à 839 millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau