Carmat chute après un reportage sur France 2

vendredi 12 septembre 2014 12h19
 

PARIS (Reuters) - L'action Carmat chutait vendredi matin à la Bourse de Paris au lendemain d'un reportage diffusé dans l'émission Envoyé Spécial sur France 2 critiquant la communication autour du coeur artificiel développé par la société et évoquant un désengagement de l'un de ses principaux actionnaires.

A 11h30, le titre reculait de 6,26% à 79,99 euros, après avoir perdu jusqu'à 18,1% en matinée, dans des volumes représentant 8,1 fois la moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant l'indice CAC Mid & Small prenait 0,1%.

"Il y a eu un reportage édifiant sur Carmat dans envoyé spécial qui critique beaucoup la société", commente un gérant parisien.

"Il y a pas mal de coups de téléphone en provenance de particuliers apparemment un peu paniqués", ajoute un vendeur actions en poste à Paris.

L'émission Envoyé Spécial a diffusé jeudi sur France 2 un reportage intitulé "le business de l'homme réparé" sur le financement des jeunes sociétés spécialisées dans la santé avec une enquête sur les coulisses du coeur artificiel développé par Carmat.

Revenant notamment sur la première implantation de cet organe en fin d'année dernière et le décès en mars du premier patient implanté, l'enquête estime qu'il y a eu un décalage entre la communication de l'hôpital européen Georges-Pompidou qui avait réalisé cette première implantation et la réalité.

Le reportage relève qu'un communiqué de l'hôpital daté du 18 février évoquait un état du malade jugé "satisfaisant" alors que la situation du patient se serait dégradée à partir du 10 janvier.

Personne n'était disponible dans l'immédiat à l'AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) pour commenter cette information.

Des membres du corps médical interrogés dans le cadre du reportage se montrent également dubitatifs sur la communication autour du coeur artificiel mis au point par le chirurgien français Alain Carpentier.   Suite...