Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à mi-séance

mercredi 10 septembre 2014 13h13
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé mercredi à mi-séance, avec des écarts faibles, la crainte d'un resserrement monétaire anticipé aux Etats-Unis empêchant les investisseurs de s'engager franchement sur le marché, dans un contexte géopolitique par ailleurs fort troublé.

Toutefois, le président ukrainien Petro Porochenko a indiqué mercredi que la Russie avait rapatrié sur son territoire la majeure partie des troupes qu'elle avait déployées dans l'est de l'Ukraine, laissant espérer la possibilité d'un processus de paix.

À Paris, le CAC 40 grignote 0,03% à 4.453,64 points. À Francfort, le Dax cède 0,12% et à Londres, le FTSE progresse de 0,16%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 cède 0,11% et le FTSEurofirst 300 0,08%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse, après le recul de la veille imputable à des prises de bénéfice motivées elles aussi par la perspective plus ou moins précise d'une hausse des taux plus tôt que prévu aux Etats-Unis.

La fermeté de la Bourse de Londres est d'autant plus notable que la livre sterling a inscrit ce mercredi de nouveaux plus bas de 10 mois contre le dollar et de trois mois face à l'euro, les cambistes évoquant un sondage en ligne donnant victorieux le camp des indépendantistes en Ecosse avec 53,9% des voix au référendum prévu le 18 septembre.

Dans le même temps, le rendement de l'emprunt espagnol à 10 ans a gagné 10 points de base à 2,30%, les traders mentionnant la crainte qu'une indépendance de l'Ecosse inspire en particulier les séparatistes catalans.

L'indice sectoriel de l'automobile reste celui qui accuse pour l'instant le plus fort recul, de 0,68%, tandis que l'indice des valeurs de l'énergie affiche le gain le plus élevé, de 0,36%.

Sur le marché pétrolier, le Brent est revenu à plus de 99 dollars le baril, après avoir inscrit en matinée un nouveau plus bas de 16 mois au-dessous de ce seuil.

Aux valeurs, Gemalto, avec un gain de 4,15%, signe la plus forte hausse de l'indice CAC 40 et des indices Stoxx 600 et FTSEurofirst 300, après qu'Apple a dévoilé deux versions de son nouveau téléphone mobile qui intégreront chacune une technologie de paiement sans contact (NFC).   Suite...

 
Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé mercredi à la mi-séance. À Paris, le CAC 40 grignote 0,03% à 4.453,64 points. À Francfort, le Dax cède 0,12% et à Londres, le FTSE progresse de 0,16%.  /Photo prise le 10 septembre 2014/REUTERS