Ana Botin succède à son père à la présidence de Santander

mercredi 10 septembre 2014 19h31
 

par Sonya Dowsett et Sarah White

MADRID (Reuters) - Ana Botin a été désignée mercredi pour succéder à son père Emilio à la présidence de Santander au lendemain de la mort d'"El Presidente", célèbre pour avoir fait de la petite banque la première d'Espagne et l'une des plus importantes de la zone euro.

Le groupe bancaire a annoncé dans un communiqué que son conseil d'administration avait désigné à l'unanimité sa fille aînée Ana Botin pour lui succéder.

"Le comité des nominations et des rémunérations a considéré qu'Ana Botin était la personne la plus adaptée, étant donné ses qualités personnelles et professionnelles, son expérience, ses performances passées dans le groupe et la reconnaissance unanime dont elle bénéficie en Espagne comme à l'international", dit-il.

Ana Botin, 53 ans, et jusqu'alors à la tête des opérations de Santander au Royaume-Uni, faisait figure de grande favorite.

Certains, cependant, émettent des doutes sur ce choix à l'heure où les dynasties bancaires sont sous surveillance après les déboires de la banque portugaise Banco Espirito Santo, dont les holdings de la famille fondatrice font l'objet d'enquêtes pour irrégularités financières.

"La succession ne devrait pas se résumer à dire 'ma fille me remplace'", estime ainsi un gérant d'actifs actionnaire de Santander qui préfère reste anonyme.

L'action Santander a réduit ses pertes en fin de séance et terminé en baisse de 0,65% à 7,70 euros à la Bourse de Madrid.

  Suite...

 
Ana Botin a été désignée mercredi pour succéder à son père Emilio à la présidence de Santander au lendemain de la mort d'"El Presidente", célèbre pour avoir fait de la petite banque la première d'Espagne et l'une des plus importantes de la zone euro. /Photo d'archives/REUTERS/Paul Hackett