Wall Street finit en baisse, Apple en léger recul

mardi 9 septembre 2014 23h16
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en baisse mardi, victime de prises de bénéfices après le récent rally qui a vu les indices voler de record en record, et Apple a perdu un peu de terrain après le lancement largement anticipé de sa montre connectée.

Le marché a également été affecté par une hausse des taux sur le marché obligataire, à des pics d'un mois, certains investisseurs ayant spéculé sur une augmentation plus rapide que prévu des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine.

L'amélioration de la conjoncture économique américaine pourrait pousser la Fed à "ne pas trop attendre pour durcir (sa politique monétaire)", estime Doug Cote, responsable de la stratégie chez Voya Investment Management à New York. "Une hausse des taux a un impact immédiatement négatif sur les actifs financiers, y compris les actions", ajoute-t-il.

L'indice Dow Jones a terminé en baisse de 97,55 points, soit 0,57%, à 17.013,87. Le S&P-500, plus large, a perdu 13,10 points (-0,65%), à 1.988,44. Le Nasdaq Composite a perdu de son côté 40 points (-0,87%) à 4.552,29.

Le S&P a ainsi clôturé sous sa moyenne mobile à 14 jours, qui se situait à 1.997,88 points, ce qui pourrait annoncer de nouvelles pertes dans les jours à venir. L'indice de référence des gérants était passé sous sa moyenne mobile à 14 jours vendredi et lundi, en séance, mais avait fini au-dessus.

Auparavant, les Bourses européennes avaient terminé en baisse pour la troisième séance d'affilée, affectées par un climat général d'incertitude, notamment dans la perspective d'un scrutin serré sur l'indépendance de l'Ecosse, le 18 septembre.

LE BRENT À UN PLUS BAS DE 17 MOIS   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS