Wall Street finit en baisse avec le secteur de l'énergie

jeudi 4 septembre 2014 22h49
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en légère baisse jeudi, dans un marché devenu prudent avant la publication des chiffres mensuels de l'emploi vendredi alors qu'il avait auparavant porté les indices Dow Jones et Standard & Poor's-500 à de nouveaux records.

Le Dow Jones des 30 grandes valeurs a abandonné 8,70 points, soit 0,05%, à 17.069,58 points et le S&P-500 3,07 points ou 0,15% à 1.997,65, plombés par les valeurs de l'énergie qui ont suivi les cours du pétrole à la baisse.

Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a de son côté cédé 10,28 points (0,22%) à 4.562,29, après être monté en séance jusqu'à 4.572.

Exxon, en repli de 0,76%, et Chevron (-0,83%) ont tiré le Dow à la baisse dans le sillage des cours du brut qui ont perdu plus de 1% en réaction à la hausse du dollar face à l'euro. L'indice S&P-500 de l'énergie a cédé 1,29%, de loin la plus forte baisse des principaux indices sectoriels.

Le Dow et le S&P-500 avaient touché en début de séance des nouveaux pics historiques à respectivement 17.161 et 2.011 points, le marché saluant ainsi la baisse de taux annoncée par la Banque centrale européenne et une forte hausse de l'indice ISM qui mesure l'activité dans les services aux Etats-Unis.

LA BCE SURPREND

En plus de ramener son taux directeur à 0,05%, la Banque centrale européenne a annoncé un programme limité d'achats d'actifs, en l'espèce des titres adossés à des actifs (asset-backed securities, ABS) et des obligations sécurisées afin d'assouplir les conditions de crédit.

L'annonce de ces mesures a fait grimper les Bourses européennes et l'euro est passé sous la barre de 1,30 dollar pour la première fois en 14 mois, cédant 1,60% à 1,2940 dollar au moment de la clôture de Wall Street.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS