Samsung Heavy absorbe Samsung Engineering

lundi 1 septembre 2014 13h00
 

SEOUL (Reuters) - Samsung Heavy Industries va absorber Samsung Engineering pour quelque 1,9 milliard d'euros, une opération qui s'inscrit dans les préparatifs de la succession de Lee Kun-hee, le patriarche à la tête du plus important conglomérat sud-coréen.

Lee Kun-hee, 72 ans, est hospitalisé depuis le mois de mai à la suite d'une crise cardiaque et les investisseurs attendent de voir comment le contrôle de la galaxie Samsung va être transféré à son fils Jay Y. Lee et à ses deux soeurs.

L'opération de lundi ne renforce pas concrètement leur pouvoir sur le chaebol (conglomérat) mais facilitera néanmoins la succession en rationalisant sa structure, indiquent des analystes.

La famille Lee n'a pas de participation directe dans les deux firmes, qui elles-mêmes ne détiennent pas d'actions de Samsung Electronics, la pièce maîtresse du chaebol.

"Samsung Group effectue des ajustements à ses diverses activités, avec des intégrations verticales et autres réaménagements", commente Chung Sun-sup, directeur général de la firme de recherche Chaebul.com. "Le but est de préparer le terrain au partage entre les différents héritiers de Lee".

Le projet d'introduction en Bourse de Cheil Industries - anciennement Samsung Everland - et de Samsung SDS est considéré comme un élément essentiel du processus de succession.

La transaction annoncée lundi a pris les investisseurs de court et fait grimper les titres des deux sociétés en Bourse.

SAMSUNG C&T PROCHAIN SUR LA LISTE ?   Suite...

 
Samsung Heavy Industries va absorber Samsung Engineering pour quelque 1,9 milliard d'euros, une opération qui s'inscrit dans les préparatifs de la succession de Lee Kun-hee, le patriarche à la tête du plus important conglomérat sud-coréen. /Photo d'archives/REUTERS/Lee Jae-Won