Auchan, plombé en France, vigilant sur la Russie

vendredi 29 août 2014 16h38
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Auchan, dont les résultats semestriels ont été plombés par ses contre-performances en France et des effets de change défavorables liés à la baisse du rouble, s'est dit vendredi "serein mais vigilant" quant à l'évolution de ses ventes en Russie.

Numéro trois de la distribution en Russie derrière Magnit et X5 Retail, le distributeur nordiste, propriété de la famille Mulliez, y détient 82 hypermarchés et 130 supermarchés.

Après l'embargo décrété début août par Moscou sur les produits agroalimentaires de l'Union européenne, Auchan a assuré qu'il parvenait jusqu'ici à diversifier ses sources d'approvisionnement.

"Les produits de substitution existent. Cela (l'embargo) ne remet pas au cause nos performances en Russie", a déclaré Philippe Baroukh, directeur des hypermarchés du groupe, lors d'une conférence téléphonique.

Il a cependant souligné que les approvisionnements en fruits et légumes, avec l'arrivée de l'hiver, pourraient être "problématiques" et que le groupe pourrait avoir des difficultés à trouver certains produits de substitution, si cet embargo devait durer.

"Je n'ai pas d'inquiétude aujourd'hui, sauf durcissement de la position russe sur ce sujet", a-t-il ajouté.

Concernant l'Ukraine, où Auchan compte 11 hypermarchés, Philippe Baroukh a précisé que le magasin de Donetsk accusait une baisse de ses ventes due à des ruptures d'approvisionnement et à une fréquentation rendue plus erratique par des questions de sécurité.

  Suite...

 
Dans un supermarché Auchan à Moscou. Le distributeur nordiste, dont les résultats semestriels ont été plombés par ses contre-performances en France et des effets de change défavorables liés à la baisse du rouble, s'est dit vendredi "serein mais vigilant" quant à l'évolution de ses ventes en Russie. /Photo prise le 18 août 2014/REUTERS/Maxim Zmeyev