Essilor relève ses objectifs pour 2014

jeudi 28 août 2014 11h01
 

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Essilor a relevé jeudi ses prévisions annuelles en publiant des résultats semestriels en hausse grâce aux synergies d'acquisitions, à l'accélération de sa croissance en Amérique du Nord et aux performances de ses produits à haute valeur ajoutée.

Le numéro un mondial de l'optique ophtalmique - qui a réalisé huit transactions depuis le début de l'année 2014, représentant un chiffre d'affaires additionnel d'environ 470 millions d'euros en base annuelle - publie un chiffre d'affaires semestriel de 2,78 milliards d'euros (+7,9% en données publiées et +12,6% hors effets de change), au regard d'un consensus de 2.747 millions.

En Amérique du Nord, sa progression en base homogène ressort à 4,1% (+7,6% en données publiées).

Le bénéfice net a crû de 3,5% à 325 millions d'euros (302,6 millions attendus) et le bénéfice opérationnel de 11% à 494 millions (consensus 460 millions). Sur les six premiers mois de l'année, la marge de contribution ressort à 18,9% (+0,6 point).

Pour l'exercice, Essilor parie sur une croissance de son chiffre d’affaires hors changes supérieure à 13% et une contribution de l’activité ajustée d'environ 18,6% du chiffre d’affaires, en progression sensible par rapport à 2013.

Jusqu'à présent, le groupe avait dit attendre un chiffre d'affaires en croissance de 10% à 12% hors effets de change et une marge de contribution comprise entre 18,2% et 18,6%.

"Ce premier semestre et le relèvement de nos prévisions 2014 nous mettent en bonnes positions pour atteindre nos prévisions à moyen terme", a commenté Hubert Sagnières, le président directeur général d'Essilor.

Au cours d'une conférence de presse téléphonique, il a rappelé qu'Essilor avait pour ambition d'atteindre en 2018 un chiffre d'affaires d'un peu plus de huit milliards d’euros.   Suite...

 
Essilor, numéro un mondial de l'optique opthtalmique, Essilor a relevé jeudi ses prévisions annuelles en publiant des résultats semestriels en hausse grâce aux synergies d'acquisitions, à l'accélération de sa croissance en Amérique du Nord et aux performances de ses produits à haute valeur ajoutée. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau