Emmanuel Macron, nomination surprise à l'Èconomie

mardi 26 août 2014 20h17
 

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a fait son entrée au gouvernement comme ministre de l'Economie, mardi, à la place d'Arnaud Montebourg pour porter la politique de baisse du coût du travail de François Hollande.

Secrétaire général adjoint de l'Elysée chargé de la politique économique jusqu'à l'été, cet énarque âgé de 36 ans a largement contribué à bâtir cette politique, dont la contestation par Arnaud Montebourg a provoqué le remaniement.

Il avait quitté l'Elysée en expliquant que l'essentiel de l'agenda économique avait été fixé : le calendrier de redressement du déficit public et la politique de soutien à la compétitivité des entreprises, avec le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et le pacte de responsabilité.

Les idées qu'il exprimait à l'Elysée et les politiques qu'il a contribué à mettre en oeuvre tranchent avec la personnalité d'Arnaud Montebourg, qui fustigeait l'orthodoxie allemande et les patrons "voyous" et demandait d'aider davantage les ménages.

"Macron le libéral pour remplacer Montebourg = provocation dérisoire", a réagi le député socialiste "frondeur" Laurent Baumel sur Twitter après l'annonce de sa nomination.

Pour Julien Manceaux, économiste chez ING, "le nouveau ministre de l'Economie est assurément une confirmation des intentions de M. Hollande et un très bon signal pour les partenaires européens de la France".

"Cette décision montre clairement que l'aile droite du Parti socialiste est aussi capable de donner de la voix", ajoute-t-il.

HOMME DE CONFIANCE DU PRÉSIDENT   Suite...

 
Emmanuel M%arcon est le nouveau ministre de l'Economie du gouvernement de Manuel Valls. L'ancien conseiller économique de François Hollande remplace à ce poste Arnaud Montebourg, en désaccord avec la ligne économique du président de la République. /Photo d'archives/REUTERS/Alain Jocard/Pool