22 août 2014 / 20:54 / il y a 3 ans

Wall Street recule sur fond de tensions en Ukraine

LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé vendredi en léger repli avec la montée des tensions en Ukraine et après un discours de la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, qui n‘a livré aucun indice clair sur le calendrier de relèvement des taux.

L‘indice Dow Jones a cédé 0,22% (38,27 points) à 17.001,22 points et le S&P-500, plus large, a perdu 3,97 points, soit 0,20%, à 1.988,40 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 6,44 points (0,14%) à 4.538,55 points.

Les trois indices de référence ont progressé sur l‘ensemble de la semaine avec +2% pour le Dow, +1,7% pour le S&P et +1,6% pour le Nasdaq.

L‘Ukraine a estimé que l‘entrée de camions russes sur son territoire constituait une “invasion directe” de la part de la Russie mais a annoncé qu‘elle n‘aurait pas recours à la force et a appelé la communauté internationale à condamner l‘action de Moscou.

“Le marché est un peu naïf s‘il pense que la crise ukrainienne va disparaître assez vite”, estime Erik Davidson, responsable des investissements chez Wells Fargo Private Bank. “On parlera certainement encore de l‘Ukraine cet hiver”.

Ceux qui pensaient que les propos de Janet Yellen allaient propulser le S&P au-delà des 2.000 points ont été déçus.

“Il y en avait un peu pour tout le monde mais elle a bien pris soin de ne pas s‘engager sur quoi que ce soit que les marchés n‘aient déjà pris en compte”, a commenté Phil Orlando, stratégiste de Federate Investors.

L‘EURO FLÉCHIT FACE AU DOLLAR

Le marché américain de l‘emploi reste perturbé par l‘impact de la “Grande Récession” et la Fed doit faire preuve de prudence dans l‘élaboration du calendrier de relèvement de ses taux d‘intérêt, a déclaré la présidente de la Fed.

Dans un discours prononcé au symposium de la Fed à Jackson Hole, dans le Wyoming, Janet Yellen a prôné une approche “pragmatique” du marché du travail permettant aux responsables de la politique monétaire d‘évaluer l‘évolution des différents indicateurs sans être contraints par un calendrier prédéfini.

Si ses propos ont peu fait réagir les marchés d‘action et guère fait bouger les rendements des Treasuries, ils ont en revanche fait monter le dollar face à un panier de devises de référence, en particulier l‘euro, qui perdait 0,28% face à la monnaie américaine, autour de 1,3246 dollar.

Le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, est également intervenu vendredi à Jackson Hole, pour dire que la BCE se tenait prête à de nouveaux ajustements de sa politique monétaire, sans trop émouvoir Wall Street.

La tendance a aussi été animée par les dernières publications de résultats trimestriels.

Gap a pris 5,2% après avoir publié des résultats supérieurs aux attentes et relevé sa prévision de bénéfice par action, grâce aux ventes de sa marque Old Navy.

Aeropostale a en revanche perdu près de 10%. La chaîne de magasins de vêtements pour adolescents a annoncé une chute de 13% de ses ventes trimestrielles à magasins comparables.

La progression du Nasdaq s‘explique notamment par le bond de 13,3% de Keurig Green Mountain, le fabricant des dosettes de café K-Cup, qui a annoncé un accord avec Kraft Foods pour fabriquer et vendre leur café.

Akane Otani et Michael Connor, Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below