August 20, 2014 / 8:04 AM / 3 years ago

Volvo Car Group bénéficiaire au 1er semestre grâce à la Chine

2 MINUTES DE LECTURE

Le constructeur suédois Volvo Car Group, propriété du chinois Geely, annonce avoir été bénéficiaire sur les six premiers mois de l'année grâce à une forte hausse de ses ventes en Chine et à la croissance enregistrée en Europe, qui ont lui permis de compenser des difficultés persistantes aux Etats-Unis. Le groupe de Göteborg a réalisé sur les six premiers mois de l'année un bénéfice d'exploitation de 1,21 milliard de couronnes (132 millions d'euros), un résultat à comparer à une perte de 577 millions de couronnes sur la période correspondante l'an dernier. /Photo d'archives/Brian Snyder

STOCKHOLM (Reuters) - Le constructeur suédois Volvo Car Group, propriété du chinois Geely, a annoncé mercredi avoir été bénéficiaire sur les six premiers mois de l'année grâce à une forte hausse de ses ventes en Chine et à la croissance enregistrée en Europe, qui ont lui permis de compenser des difficultés persistantes aux Etats-Unis.

Racheté par Geely à Ford en 2010, le groupe de Göteborg, qui est l'un des principaux exportateurs et employeurs suédois, a réalisé sur les six premiers mois de l'année un bénéfice d'exploitation de 1,21 milliard de couronnes (132 millions d'euros), un résultat à comparer à une perte de 577 millions de couronnes sur la période correspondante l'an dernier.

Les ventes de Volvo Car affichent une progression à deux chiffres en Chine, le marché d'origine de sa maison mère, devenu son premier débouché devant les Etats-Unis.

"Les résultats du premier semestre sont à la fois solides et encourageants", a déclaré le directeur général du groupe, Hakan Samuelsson, dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires semestriel a progressé de près de 15% en un an pour atteindre 64,8 milliards de couronnes sur les six premiers mois de l'année.

Le constructeur, qui vise un quasi-doublement de ses ventes annuelles d'ici 2020 à 800.000 unités, doit lancer ce mois-ci le XC90, le premier modèle entièrement développé sous la houlette de son actionnaire chinois.

Il prévoit de vendre ses nouveaux modèles à des tarifs comparables à ceux des constructeurs haut de gamme allemand Mercedes et BMW.

Niklas Pollard,; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below