Toujours mal en point, Karstadt repris par un Autrichien

vendredi 15 août 2014 14h14
 

par Matthias Inverardi et Victoria Bryan

DUSSELDORF/BERLIN (Reuters) - La chaîne allemande de grands magasins Karstadt s'apprête à changer de mains pour la deuxième fois en quatre ans, pour passer sous le contrôle de l'homme d'affaires autrichien Rene Benko, qui devra à son tour s'efforcer de la redresser.

Karstadt, qui regroupe une centaine de magasins dont le célèbre KaDeWe de Berlin, a pour principal concurrent l'enseigne Kaufhof, qui a profité ces dernières années de ses difficultés pour lui prendre des parts de marché.

Signa Holding, le véhicule d'investissement de Rene Benko, qui a déjà racheté l'an dernier la majorité du capital des magasins de luxe et de sport de Karstadt, va reprendre le solde de cette division à l'investisseur américain Nicolas Berggruen, a-t-il annoncé dans un communiqué vendredi.

Signa va parallèlement reprendre 83 autres magasins Karstadt regroupés dans une entité juridique distincte, en exerçant une option d'achat au prix symbolique d'un euro.

Nicolas Berggruen se désengagera donc totalement du groupe de distribution et il n'encaissera aucun autre paiement dans le cadre de la cession, a précisé Signa.

Ce dernier entend se concentrer sur la restructuration de Karstadt et entend pour ce faire se tenir à l'écart des médias, a déclaré le directeur général de Signa Retail Wolfram Keil dans un communiqué.

"L'objectif premier désormais est de revenir au calme, de discuter avec les représentants du personnel afin d'approuver et de mettre en oeuvre les prochaines étapes d'une stratégie de restructuration pérenne", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Il n'a donné aucune précision sur le projet de restructuration et Signa n'était pas disponible dans l'immédiat, la journée étant fériée en Autriche.   Suite...

 
La chaîne allemande de grands magasins Karstadt s'apprête à changer de mains pour la deuxième fois en quatre ans, pour passer sous le contrôle de l'homme d'affaires autrichien Rene Benko, qui devra à son tour s'efforcer de la redresser. /Photo prise le 11 juillet 2014/REUTERS/Fabian Bimmer