Le ralentissement de l'économie chinoise se confirme

mercredi 13 août 2014 11h46
 

PEKIN (Reuters) - Plusieurs indicateurs pour le mois de juillet confirment le ralentissement de l'économie chinoise et suggèrent que les mesures prises par le gouvernement pour soutenir l'activité ne vont pas assez loin.

Si la production industrielle a été conforme aux attentes des marchés, il n'en va pas de même pour l'investissement ou les ventes de détail ni pour l'immobilier.

Des chiffres publiés mercredi indiquent en outre que les flux de capitaux injectés dans la deuxième économie du monde ont atteint leur plus bas niveau depuis six ans, alimentant les craintes d'un ralentissement marqué de la croissance au deuxième semestre.

"Les chiffres de l'activité sont dans l'ensemble inférieurs aux attentes des marchés, notamment en ce qui concerne l'investissement, ce qui s'explique en grande partie par la faiblesse du secteur de l'immobilier", explique Zhou Hao, économiste chez ANZ à Shanghaï.

"Je dirais que le gouvernement doit assouplir davantage sa stratégie s'il veut atteindre un taux de croissance de 7,5% sur l'année", ajoute-t-il.

La croissance du produit intérieur brut chinois s'est accélérée légèrement au deuxième trimestre, à 7,5%, soit l'objectif du gouvernement pour l'ensemble de l'année, après 7,4% au premier trimestre, la croissance la plus faible depuis un an et demi.

Cette légère amélioration a été attribuée toutefois aux mesures de soutien à l'économie prises par le gouvernement et non à une tendance de fond.

DES MESURES INSUFFISANTES   Suite...

 
Plusieurs indicateurs pour le mois de juillet confirment le ralentissement de l'économie chinoise et suggèrent que les mesures prises par le gouvernement pour soutenir l'activité ne vont pas assez loin. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon