Les Bourses européennes terminent en baisse

mardi 12 août 2014 18h12
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi, et particulièrement celle de Francfort, une mauvaise statistique du sentiment des investisseurs et les perspectives médiocres du groupe Henkel laissant penser que le conflit ukrainien est bel et bien en train de prélever son tribut sur la première économie européenne.

Les investisseurs craignent que les sanctions et représailles entre les pays occidentaux et Moscou n'affectent la puissance économique et en particulier industrielle allemande, très exposée à la Russie.

Un convoi russe formé de 280 camions transportant de l'aide humanitaire a quitté mardi la région de Moscou à destination de l'Ukraine mais Kiev a averti que les véhicules russes ne seraient pas admis sur le territoire ukrainien.

"Et maintenant, on a les Ukrainiens qui ne veulent pas laisser entrer le convoi humanitaire; cela montre bien que la situation est bien loin d'être résolue", a dit Markus Huber, trader de Peregrine & Black. "Il semble que le marché ait du mal à se faire une opinion et je n'ai rien vu qui indique qu'on change de cap".

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,85% (35,54 points) à 4.162,16 points. Le Footsie britannique a fini stable, ne cédant que 0,01%, alors qu'au contraire le Dax allemand a lâché 1,21%.

Les indices suisse et espagnol ont fini stables eux aussi stables tandis que l'indice de la Bourse de Milan a laissé 0,2%.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a perdu 0,78% et le FTSEurofirst 300 0,24%.

L'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne est tombé en août à son plus bas niveau depuis décembre 2012, un recul plus marqué qu'attendu que l'institut explique entre autres par les tensions géopolitiques.

Outre d'avoir pesé sur la Bourse, cette statistique a également affecté l'euro qui a reculé pour la deuxième journée consécutive face au dollar.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES