Le Portugal vient à l'aide de Banco Espirito Santo

lundi 4 août 2014 10h13
 

par Sergio Goncalves

LISBONNE (Reuters) - La banque portugaise en difficulté Banco Espirito Santo sera scindée en deux et recapitalisée à hauteur de 4,9 milliards d'euros via un fonds de résolution bancaire, a annoncé dimanche soir la Banque du Portugal.

Ce plan est censé préserver l'existence de la première banque portugaise par les avoirs, menacée de sombrer avec l'effondrement de l'empire financier de sa famille fondatrice, et qui a publié mercredi dernier une perte de 3,6 milliards d'euros au premier semestre.

BES, dont Crédit agricole est le deuxième actionnaire avec 14,6% du capital, sera partagée entre une "bonne" banque, renommée Novo Banco, qui recevra les 4,9 milliards, et une "mauvaise" banque regroupant les actifs les plus toxiques liés pour la plupart à la famille Espirito Santo.

Les pertes de la "bad bank" seront supportées par les détenteurs de dette subordonnée et les actionnaires, dont la famille Espirito Santo (20% du capital) et le Crédit agricole.

L'argent de la recapitalisation de Novo Banco sera puisé dans le fonds de résolution bancaire du Portugal, auquel l'Etat portugais prêtera 4,4 milliards d'euros, a précisé le gouverneur de la Banque du Portugal Carlos Costa.

Tous les clients de BES seront protégés, de même que les détenteurs d'obligations senior.

La banque centrale portugaise, qui privilégiait il y a encore quelques jours la piste d'une recapitalisation par des fonds privés, a assuré que le plan ne solliciterait pas les contribuables car le prêt sera temporaire.

La Banque du Portugal prévoit que l'Etat se remboursera quand Novo Banco sera revendu à des investisseurs privés.   Suite...

 
La banque portugaise en difficulté Banco Espirito Santo sera scindée en deux et recapitalisée à hauteur de 4,9 milliards d'euros via un fonds de résolution bancaire, a annoncé dimanche soir le gouverneur de la Banque du Portugal Carlos Costa. /Photo prise le 3 août 2014/REUTERS/Hugo Correia