La reprise ralentit sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis

vendredi 1 août 2014 16h40
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a créé moins d'emplois que prévu en juillet et le taux de chômage est remonté de façon inattendue, montrent les statistiques officielles publiées vendredi, reflétant un ralentissement de la reprise du marché de l'emploi qui devrait laisser à la Réserve fédérale de la marge de manoeuvre pour maintenir des taux bas dans un avenir prévisible.

Le département du Travail a fait état de 209.000 créations de postes non-agricoles le mois dernier, contre 298.000 en juin et alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 233.000.

Les créations de mai et de juin ont été révisées en hausse, de 15.000 au total par rapport aux chiffres annoncés précédemment.

Wall Street et les Bourses européennes ont réduit leurs pertes après la publication du rapport sur l'emploi, tandis que le dollar est tombé à son plus bas niveau de la journée par rapport à un panier de devises de référence et que les rendements des obligations du Trésor américain ont baissé.

"C'est un rapport idéal pour une économie qui est en croissance régulière sans emballement. Il renforcera pour l'instant l'engagement de la Réserve fédérale en faveur d'une réorientation progressive de sa politique monétaire", estime Mohamed El-Erian (Allianz).

Les créations d'emploi ont ainsi dépassé le seuil de 200.000 pendant six mois consécutifs, ce qui ne s'était plus vu depuis 1997. La hausse de 0,1 point du taux de chômage, à 6,2%, s'est accompagnée d'une augmentation du nombre de personnes entrant sur le marché du travail, ce qui est un signe de confiance quant aux perspectives de trouver un emploi.

Le taux de chômage était de 6,1% en juin, son plus bas niveau depuis septembre 2008, le mois du dépôt de bilan de Lehman Brothers, détonateur de la crise financière mondiale. Le chômage aux Etats-Unis avait culminé à 10% en octobre 2009.

Il était attendu à 6,1% également par les économistes.   Suite...

 
Salon pour l'emploi dans le secteur de la santé à Denver, dans le Colorado. L'économie américaine a créé moins d'emplois que prévu en juillet et le taux de chômage est remonté de façon inattendue, un ralentissement de la reprise du marché de l'emploi qui devrait laisser à la Réserve fédérale de la marge de manoeuvre pour maintenir des taux bas dans un avenir prévisible. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking