Premier semestre difficile pour GDF Suez

jeudi 31 juillet 2014 20h40
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - GDF Suez a publié jeudi des performances opérationnelles en baisse au titre du premier semestre, pénalisées par un climat très doux en France, un marché de l'électricité toujours déprimé en Europe et l'arrêt de deux réacteurs nucléaires en Belgique.

Le producteur et distributeur de gaz et d'électricité a confirmé dans un communiqué son objectif de résultat net récurrent part du groupe compris entre 3,3 à 3,7 milliards d'euros en 2014, qu'il prévoit cependant toujours d'ajuster pour tenir compte de l'arrêt -au moins jusqu'à l'automne- des réacteurs belges de Doel 3 et Tihange 2.

"Nous nous attendons à être proches du bas de notre prévision (...), même dans le cas où les deux réacteurs belges redémarraient après l'automne", a déclaré son PDG, Gérard Mestrallet, lors d'une conférence avec les analystes.

Comme indiqué en juin, GDF Suez estime à environ 40 millions d'euros par mois l'impact sur son résultat net récurrent du non fonctionnement des deux centrales, arrêtées pour des tests de sûreté.

Gérard Mestrallet a en outre déclaré que le groupe avait étudié des dossiers d'acquisitions représentant un montant total de 20 milliards d'euros au cours du premier semestre.

GDF Suez continuera d'être sélectif et n'envisage toujours pas de grosse opération, a-t-il toutefois ajouté, rappelant que le groupe prévoyait de dépenser deux à trois milliards d'euros par an en moyenne dans des acquisitions au cours des trois prochaines années, qu'il financera par des cessions.

En matière de dividende, le groupe prévoit toujours pour 2014 un taux de distribution de 65% à 75%, avec un minimum de 1 euro par action payable en numéraire et il confirme tabler sur des investissements nets compris entre 6 et 8 milliards d'euros.

GDF Suez a enregistré au premier semestre un résultat net récurrent part du groupe de 2,1 milliards (-12,6%), un résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 6,6 milliards (-14,2%) et un chiffre d'affaires de 39,4 milliards (-6,3%).   Suite...

 
GDF Suez annonce jeudi des performances opérationnelles en net recul au titre du premier semestre, pénalisées par un marché de l'électricité toujours déprimé en Europe et par l'arrêt de deux réacteurs nucléaires en Belgique. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier