Carrefour affiche un résultat opérationnel en forte progression

jeudi 31 juillet 2014 11h53
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Carrefour a publié jeudi un résultat semestriel en forte progression, porté par une nouvelle hausse de la rentabilité en France malgré la guerre des prix qui fait rage entre distributeurs, et par de solides performances en Amérique latine.

Le résultat opérationnel courant du premier distributeur européen est ressorti à 833 millions d'euros, en hausse de 7,9%, un chiffre en ligne avec le consensus des analystes qui tablaient en moyenne sur 834 millions d'euros.

Hors impacts de change défavorables liés à la baisse des devises d'Amérique latine, la hausse atteint 13,8%.

Carrefour récolte les fruits du plan de redressement lancé en France par son PDG Georges Plassat il y a deux ans, passant par des économies de coûts, un repositionnement de l'offre, un abaissement des prix et des investissements dans les magasins.

Le groupe, qui a publié son chiffre d'affaires le 17 juillet, a signé sa meilleure croissance organique depuis plus de cinq ans au deuxième trimestre, grâce à une nouvelle amélioration de ses ventes en France, à un retour à la croissance en Italie et à de solides performances au Brésil.

Malgré la guerre des prix qui sévit en France, Carrefour a amélioré sa rentabilité (+20 points de base à 3,0%), avec un résultat opérationnel en hausse de 6,9%.

Il explique dans un communiqué avoir amélioré sa marge commerciale dans l'Hexagone grâce à une réduction de la démarque et à des gains logistiques.

Cette performance contraste avec celle de Casino, qui bataille pour redresser les ventes de ses hypermarchés et de son enseigne discount Leader Price.   Suite...

 
Georges Plassat, PDG de Carrefour. Lepremier distributeur européen fait état d'un résultat opérationnel en forte progression au premier semestre, porté par une nouvelle hausse de la rentabilité en France et en Amérique Latine, tandis que la Chine reste à la peine. Le résultat opérationnel courant du premier distributeur européen est ressorti à 833 millions d'euros, en hausse de 7,9%,  un chiffre en ligne avec le consensus des analystes qui tablaient en moyenne sur 834 millions d'euros. /Photo REUTERS/Christian Hartmann