Vallourec confirme des difficultés pour la fin 2014

mercredi 30 juillet 2014 18h28
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Vallourec a publié mercredi des résultats en hausse au titre du deuxième trimestre, portés par ses activités liées au pétrole et au gaz, mais a confirmé que la baisse de la demande de certains de ses grands clients pèserait sur ses performances du second semestre.

Le producteur de tubes sans soudure en acier maintient ses objectifs pour 2014, qui incluent un résultat brut d'exploitation (RBE) en recul d'environ 10% par rapport à 2013.

Il indique également qu'il vise un chiffre d'affaires 2014 proche de celui de 2013 et se dit "concentré" sur son objectif de générer un cash-flow disponible positif cette année.

Vallourec avait abaissé ses perspectives en juin face à la diminution de la demande dans ses activités de pétrole et de gaz au Brésil et dans la zone EAMEA (Europe, Afrique, Moyen-Orient et Asie).

Comme annoncé, le brésilien Petrobras a décidé de supprimer l'essentiel de ses stocks de tubes d'ici la fin de l'année, un "ajustement ponctuel" qui pèsera fortement sur les ventes de Vallourec au cours du second semestre, avec un impact net sur le RBE toujours estimé à environ 60 millions d'euros.

"Ce qu'il va se passer début 2015, c'est que Petrobras reviendra à un rythme de commandes cohérent avec ses besoins", a estimé lors d'une conférence téléphonique Philippe Crouzet, le président du directoire du groupe français.

"Une fois qu'ils auront fini de consommer leurs stocks, ils reprendront un rythme d'activité qui ressemblera à ce que nous avons connu sur la première partie de l'année 2014 et peut-être plus spécialement sur le deuxième trimestre", a-t-il ajouté.

Evoquant les dernières sanctions occidentales à l'encontre de la Russie, Philippe Crouzet a souligné que le pays ne représentait que 1% à 2% du chiffre d'affaires de Vallourec et que l'impact de ces sanctions pour le groupe ne serait donc pas significatif.   Suite...