La branche auto de PSA renoue avec un bénéfice opérationnel

mercredi 30 juillet 2014 14h14
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - Six mois après l'arrivée de Carlos Tavares chez PSA Peugeot Citroën, la division automobile du constructeur a renoué avec un bénéfice opérationnel pour la première fois en trois ans, un signe de redressement du groupe salué en Bourse.

La branche auto a affiché au premier semestre un bénéfice de sept millions d'euros, contre une perte de 538 millions un an plus tôt, grâce à l'augmentation de la productivité, à l'optimisation des stocks et à la réduction des coûts.

Cette activité n'était pas revenue dans le vert depuis le premier semestre 2011.

"Nous allons rester concentrés sur l'exécution de notre plan de reconstruction des fondamentaux de l'entreprise, 'Back in the race', en nous appuyant sur ces premiers résultats positifs pour encourager nos collaborateurs à poursuivre dans cette voie", a déclaré Carlos Tavares.

L'ancien numéro deux de Renault a rejoint PSA en janvier avant d'en devenir président du directoire en mars.

La performance de la division auto est également imputable à une amélioration des prix rendue possible grâce à des nouveautés comme les Peugeot 308 et 2008, à la nouvelle marque premium DS et à l'accent mis sur les modèles les plus récents et les plus rentables. Elle a permis au groupe de renouer au premier semestre avec un bénéfice opérationnel de 477 millions d'euros, contre une perte de 100 millions un an plus tôt, et d'afficher un free cash flow opérationnel de 1.667 millions d'euros.

"PSA nous a certainement surpris ce matin avec des résultats meilleurs que prévu au premier semestre", commente Erich Hauser, analyste chez ISI Group. "On dirait bien que la performance de PSA est bien en avance sur le plan."

L'action a bondi de plus de 8% à l'ouverture de la Bourse de Paris. A 13h50, le titre prend encore 6% à 11,235 euros, en tête des hausses de l'indice SBF 120 (-0,08%) dans des volumes représentant 1,6 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext.   Suite...

 
Six mois après l'arrivée de Carlos Tavares à la tête de PSA Peugeot Citroën, la division automobile du constructeur a renoué avec un bénéfice opérationnel pour la première fois en trois ans, un signe de redressement du groupe salué en Bourse. /Photo prise le 30 juillet 2014/REUTERS/Benoît Tessier