Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

mardi 29 juillet 2014 13h58
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 progresse de 0,56% à 4.369,31 points à 13h23 dans l'attente de l'annonce de nouvelles sanctions européennes contre la Russie et de l'issue du FOMC de la Fed qui se réunit pour deux jours à Washington. La séance est aussi dominée par une série de résultats et de chiffres d'affaires trimestriels et semestriels plutôt de bonne facture.

* L'annonce du rachat par KLÉPIERRE du néerlandais CORIO, valorisé à 7,2 milliards d'euros, dope l'ensemble du secteur immobilier européen (+1%) qui signe la plus forte hausse sectorielle. Klépierre et Corio sont suspendus de cotation.

UNIBAIL RODAMCO (+2,1%) signe la deuxième plus forte hausse du CAC 40. Dans le SBF 120, MERCIALYS, filiale immobilière de CASINO, gagne 3,5%, ICADE 1,68%.

* GECINA gagne 2,67%. L'espagnol Metrovacesa a finalisé sa sortie du capital de Gecina, dont il était le premier actionnaire, ce qui clôt plusieurs années d'interrogations sur l'avenir de la foncière française.

* MICHELIN, qui a perdu jusqu'à 3% en début de séance, s'est repris et s'installe à la première place des plus fortes hausses du CAC 40 avec un gain de 3,55%. Le fabricant de pneus a annoncé une amélioration de ses performances au premier semestre, en dépit d'un recul de son chiffre d'affaires affecté par des effets de change négatifs.

* RENAULT (-3,27%), qui a confirmé ses objectifs annuels malgré l'impact des changes sur son chiffre d'affaires semestriel, accuse la plus forte baisse du CAC 40 en raison d'un cash-flow jugé décevant, tandis que VALEO, malmené au cours des deux séances précédentes à la suite de la publication de ses chiffres, réduit ses pertes (-0,74%).   Suite...

 
La Bourse de Paris est orientée à la hausse à la mi-séance et le CAC 40 progresse de 0,56% à 4.369,31 points à 13h23, dans l'attente de l'annonce de nouvelles sanctions européennes contre la Russie et de l'issue du FOMC de la Fed qui se réunit pour deux jours à Washington. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults