Renault améliore sa rentabilité mais le cash-flow déçoit

mardi 29 juillet 2014 13h25
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

BOULOGNE-BILLANCOURT (Hauts-de-Seine) (Reuters) - Renault a enregistré un bond de 25% de son résultat opérationnel au premier semestre grâce à des réductions de coûts et le groupe automobile a confirmé ses objectifs malgré l'impact des changes sur son chiffre d'affaires et celui des stocks sur son cash flow.

Le constructeur, dont la Clio 4 et le 4X4 low cost Duster ont tiré les ventes sur les six premiers mois de l'année, a dégagé une marge opérationnelle en valeur de 729 millions d'euros, contre 583 millions un an plus tôt, donnant un taux de marge de 3,7% contre 2,9%.

En revanche, le chiffre d'affaires a baissé de 3% à 19,82 milliards d'euros à cause de la baisse du peso argentin, du rouble russe et du real brésilien face à l'euro. Hors effets de change, dont le poids devrait s'alléger au second semestre, le CA ressort en légère hausse à taux de change constants.

Le free cash flow opérationnel de l'automobile est tombé à -360 millions d'euros sur le semestre écoulé, contre -31 millions un an plus tôt, reflet de l'impact négatif de la variation du besoin en fonds de roulement pour 861 millions d'euros.

Cet impact est lié à un rééquilibrage des stocks, a expliqué Dominique Thormann, directeur financier de Renault, au cours d'une téléconférence avec les analystes, avec une hausse des inventaires dans le réseau du groupe en prévision notamment de l'arrivée de la nouvelle Twingo après l'été, et une baisse chez les concessionnaires. Au total, les stocks ont reculé à 62 jours de vente, contre 67 jours fin juin 2013.

"Le ralentissement de la génération de free cash flow est à nos yeux temporaire", commente ISI dans une note. "Le fait que l'activité avance vers son objectif de 5% plus vite que nous l'avions anticipé est plus important sur le long terme."

A 13h00, le titre Renault accuse un repli de 4% à 66,73 euros, sous-performant nettement l'indice sectoriel européen (+0,03%) et affichant ainsi la plus forte baisse du CAC 40 (+0,5%).

  Suite...

 
Renault a enregistré une hausse de 25% de son résultat opérationnel au premier semestre grâce à ses réductions de coûts et le constructeur automobile a confirmé ses objectifs annuels malgré l'impact des changes sur son chiffre d'affaires. /Photo prise le 7 mai 2014/REUTERS/Srdjan Zivulovic