July 28, 2014 / 4:18 PM / 3 years ago

Le CA semestriel d'Eiffage quasi-stable, objectif 2014 confirmé

2 MINUTES DE LECTURE

Pierre Berger, PDG d'Eiffage. Le groupe de BTP fait état d'une baisse de 0,2% de son chiffre d'affaires au premier semestre, reflet notamment du trou d'air traditionnel dans l'activité de travaux publics après les élections municipales, mais confirme son objectif annuel. /Photo prise le 27 février 2017/Jacky Naegelen

PARIS (Reuters) - Eiffage (FOUG.PA) a fait état lundi d'une légère baisse de son chiffre d'affaires au premier semestre, reflet notamment du traditionnel trou d'air dans l'activité de travaux publics après les élections municipales, mais a confirmé son objectif annuel.

Après un premier trimestre soutenu par des conditions météo favorables, le chiffre d'affaires du groupe de BTP et de concessions a reculé de 4,1% au deuxième trimestre.

Sur l'ensemble du semestre, le chiffre d'affaires ressort en baisse de 0,2% à structure réelle, et en repli de 1,7% à périmètre et change constants. La faiblesse de l'activité travaux publics et énergie a toutefois été compensée par la bonne tenue des concessions: APRR (Autoroutes Paris Rhin Rhône) a fait état la semaine dernière d'une croissance de 3,4% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, reflet de l'accélération du trafic autoroutier et des hausses de péage intervenues au 1er février.

Malgré le repli du chiffre d'affaires du groupe au premier semestre, Eiffage a confirmé sa prévision d'une légère progression de son activité sur l'ensemble de l'année.

"(Le) carnet (de commandes) assure près de 12,4 mois d'activité aux branches travaux et conforte la prévision de chiffre d'affaires du groupe", a indiqué Eiffage dans un communiqué.

Le groupe visait jusqu'ici des ventes d'environ 14,4 milliards d'euros en 2014, soit une hausse de 0,7%. Prié de dire si ces chiffres, absents du communiqué de lundi soir, tenaient toujours, le directeur financier Christian Cassayre a répondu à Reuters: "Ça reste la guidance."

Avant cette publication, l'action du groupe, qui publiera ses résultats semestriels complets fin août, a clôturé en baisse de 0,52% à 50,10 euros. Depuis le début de l'année, le titre a pris environ 20%, après un gain de près de 25% sur l'ensemble de 2013.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below