Dollar Tree et Family Dollar créent un géant du discount

lundi 28 juillet 2014 17h03
 

par Krishna Kumar

(Reuters) - Le distributeur américain à bas coûts Dollar Tree a proposé lundi de racheter son concurrent Family Dollar Stores pour un montant de 8,5 milliards de dollars (6,32 milliards d'euros), et contrer ainsi la concurrence de plus en plus féroce des chaînes d'hypermarchés comme Wal-Mart.

Une telle fusion permettrait de créer le numéro un nord-américain du discount, avec plus de 13.000 points de vente aux Etats-Unis et au Canada, devant Dollar General

Dollar Tree propose 74,50 dollars en numéraire et en actions, ce qui représente une prime d'environ 23% sur le cours de clôture de Family Dollar vendredi.

Pressé depuis un certain temps de se mettre en vente par l'investisseur activiste Carl Icahn, Family Dollar voyait le cours de son titre bondir de près de 21,56% à 73,74 dollars vers 14h30 GMT. L'action Dollar Tree prenait parallèlement 1,34% à 54,95 dollars, tandis que Dollar General cédait 1,7% à 54,67 dollars.

Carl Icahn, l'actionnaire le plus important de Family Dollar avec une participation de 9,4%, souhaitait lui que le groupe soit vendu à Dollar General afin qu'il soit mieux armé pour répondre à la concurrence des poids lourds américains de la distribution comme Wal-Mart.

Howard Levine, directeur général de Family Dollar, et le fonds Trian Fund Management, qui en détiennent ensemble environ 16%, soutiennent l'opération, ont dit les deux sociétés.

"Trian est persuadé que l'association avec Dollar Tree est le meilleur chemin à suivre pour Family Dollar", dit une porte-parole du fonds dans un courriel.

Family Dollar a une clientèle essentiellement composée des classes sociales défavorisées tandis que Dollar Tree vise les classes moyennes. Les deux se sont spécialisés dans la vente de produit à un dollar ou moins.   Suite...

 
Le distributeur à bas coûts Dollar Tree a proposé lundi de racheter son concurrent Family Dollar Stores pour un montant de 8,5 milliards de dollars (6,32 milliards d'euros), ce qui permettrait de créer, selon les deux groupes, le numéro un nord-américain de la distribution low cost. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking