Pas de revue stratégique chez Danone, objectifs répétés

vendredi 25 juillet 2014 13h32
 

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Danone, dont l'activité a été pénalisée au premier semestre par les produits laitiers en Europe et la nutrition infantile en Asie, a confirmé vendredi ses objectifs et assuré qu'aucune revue stratégique de ses actifs n'était en cours.

Le numéro un mondial des produits laitiers frais et de l'eau a indiqué qu'il attendait toujours un retour à une croissance "forte, durable et rentable" au second semestre et a réitéré ses objectifs de ventes et de marges pour 2014, ce dont doutaient certains analystes financiers.

Danone a déclaré qu'il n'avait pas prévu d'engager une revue stratégique de son portefeuille de produits mais qu'il entendait néanmoins s'inscrire dans une perspective à plus long terme dans le cadre d'un plan baptisé "Danone 2020" qui doit permettre au groupe de s'adapter à l'environnement.

"Il n'y a absolument aucune revue stratégique de portefeuille", a souligné Pierre-André Térisse, le directeur financier, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, démentant ainsi un article du Wall Street Journal.

Le plan Danone 2020 doit permettre notamment d'étudier les moyens de s'implanter dans de nouveaux pays, d'assurer un accès durable aux matières premières, d'adapter l'organisation et de réaliser des économies d'échelle.

"Exit, dans ces conditions, le scénario de préparation d'une acquisition importante alimenté par l'article annonçant que Danone allait rendre publique en septembre une revue stratégique complète de son portefeuille", commente Pierre Tegner, analyste chez Natixis.

Le directeur financier s’est également refusé à tout commentaire concernant une éventuelle cession de sa division de nutrition médicale à Nestlé, qui pourrait lui rapporter plus de trois milliards d'euros. De même, il n'a rien voulu dire sur la volonté prêtée à Franck Riboud, le PDG de Danone, de ne conserver que la présidence non-exécutive du groupe, évoquée cette semaine dans la presse.

  Suite...

 
Danone a confirmé ses objectifs en publiant des résultats toujours pénalisés au premier semestre par les rappels de produits liés à l'affaire Fonterra, la flambée des prix du lait et le poids des devises.. /Photo d'archives/   REUTERS/Benoit Tessier