24 juillet 2014 / 16:23 / il y a 3 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a terminé en hausse, le marché profitant de certaines publications de résultats d'entreprises jugées rassurantes et de la croissance du secteur privé en zone euro qui a connu en juillet son rythme le plus rapide des trois derniers mois.

L'indice CAC 40 a avancé de 0,78% à 4.410,65 points.

* La hausse du marché a toutefois été freinée par deux avertissements lourdement sanctionnés en Bourse, celui de TECHNIP (-8,66% à 71 euros) sur son activité on et offshore, évoquant un possible effet des nouvelles sanctions qui menacent la Russie, et IPSOS (-21,57% à 21,76 euros) pour l'ensemble de son activité cette année.

Les deux valeurs ont accusé les plus fortes baisses du SBF 120 et CGG a perdu 2,13% à 8,134 euros dans le sillage de Technip.

* Les BANCAIRES ont soutenu la tendance à la suite des chiffres de l'activité du secteur privé en zone euro et dans le sillage des établissements portugais. BCP a encore pris 8,14% au lendemain d'une hausse de 8,76% après avoir levé facilement 2,25 milliards d'euros et Banco Espirito Santo (+14,35% mercredi) s'est octroyé 1,88% alors que Goldman Sachs a acquis 2,27% du capital.

CRÉDIT AGRICOLE a grimpé de 4,08% à 10,715 euros, plus forte hausse du CAC 40, SOCIÉTE GÉNERALE de 2,83% à 39,10 euros et BNP PARIBAS de 1,62% à 49,80 euros. L'indice du secteur européen Stoxx (+1,88%) a signé la plus forte hausse sectorielle en Europe.

* LAFARGE (+1,16% à 61,86 euros) a annoncé la cession de ses activités ciment au Pakistan au groupe BestWay Cement, sur la base d'une valeur d'entreprise totale de 329 millions de dollars (244 millions d'euros) afin de réduire l'endettement net du géant français des matériaux de construction.

* EDENRED a avancé de 6,06% à 23,435 euros, plus forte hausse de SBF 120. Le groupe a fait état d'une croissance organique de 7,9% de son chiffre d'affaires au premier semestre mais en baisse de 3,4% à données publiées, en raison d'effets de changes négatifs.

* DASSAULT SYSTÈMES a fini sur un gain de 5,18% à 49,46 euros après avoir annoncé une nette progression de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre grâce à ses ventes de logiciels et de nouvelles licences et l'acquisition du néerlandais Quintiq.

* SAFT a gagné 5,13% à 28,49 euros au lendemain de l'annonce par le spécialiste des batteries de haute technologie de résultats semestriels ressortis en forte progression.

* PSA a progressé de 2,01% à 11,18 euros. PSA Peugeot Citroën et Fiat (+2,1%) ont démenti l'existence de discussions en vue d'une fusion entre les deux constructeurs automobiles, information rapportée par le Financial Times.

* Le SECTEUR IMMOBILIER européen a reculé de 0,37%, la compression des rendements de certains acteurs et les difficultés de l'environnement en France éclipsant les publications de résultats.

UNIBAIL-RODAMCO a perdu 0,29% à 204,65 euros, malgré la hausse de 8% de son résultat net récurrent au premier semestre et la confirmation de son objectif de résultat 2014.

ICADE a lâché 1,73% à 74,59 euros. Le groupe a fait état d'une hausse de 11,1% de son résultat net récurrent par action (EPRA) au premier semestre et redit s'attendre pour cette année à des résultats en ligne avec ceux de 2013.

FONCIÈRE DES RÉGIONS (FdR) a reculé de 2,84% à 77,40 euros. La foncière a publié une augmentation de ses résultats semestriels, grâce à une diminution de ses coûts, tandis que les revenus locatifs ont profité de la hausse des loyers de bureaux.

* MONTUPET a fini en repli de 6,07% à 62,86 euros après avoir bondi de 14% entre lundi et mercredi sur fond d'optimisme avant la publication ce jeudi après la clôture par le groupe de son chiffre d'affaires du deuxième trimestre, plusieurs investisseurs espérant l'annonce d'une accélération de la croissance.

* PLASTIC OMNIUM, qui avait pris plus de 3% en deux séances, s'est replié de 3,87% à 21,50 euros. L'équipementier a annoncé une forte progression de ses résultats au premier semestre, bénéficiant de la solidité de la croissance des constructeurs automobiles en Asie et en Europe de l'Ouest, à l'exception de la France.

* SEB (-1,89% à 62,67 euros) a annoncé jeudi un recul de plus d'un tiers de son résultat opérationnel d'activité (ROA) au premier semestre, affecté par des effets de change négatifs et par une conjoncture plus difficile que prévu en Russie, en conflit avec l'Ukraine, et au Japon.

* CEGID a bondi de 6,65% à 30,15 euros, le marché saluant les résultats semestriels publiés la veille par l'éditeur de logiciels de gestion.

* INTERPARFUMS a avancé de 5,48% à 25,23 euros, le concepteur de parfums sous licence ayant fait état la veille de ventes semestrielles en nette progression.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below