Roche confirme ses objectifs

jeudi 24 juillet 2014 10h52
 

par Caroline Copley

BALE (Reuters) - Roche a confirmé jeudi ses objectifs annuels de bénéfice et de chiffre d'affaires, les performances de ses nouveaux traitements du cancer du sein et de ses produits de diagnostic compensant largement les répercussions d'un franc suisse fort.

A la différence d'autres laboratoires, pour lesquels les difficultés dues à l'expiration des brevets sont maintenant du passé, Roche reste exposé à la concurrence de génériques appelés "biosimilaires" sur certains de ses médicaments les plus anciens. Pour contrer cette menace, le leader mondial de l'oncologie a lancé de nouveaux et onéreux médicaments.

Roche a choisi la solution des médicaments "de remplacement" pour protéger la rentabilité commerciale de ses traitements des cancers du sein et du sang lorsque les génériques arriveront sur le marché.

Une stratégie qui paraît saine, alors que les ventes de Perjeta, qui agit sur la même protéine détectée dans certaines cellules cancéreuses que l'Herceptin de Roche, ont bondi de 276% à 388 millions de francs suisses. Le traitement du cancer du sein Kadcyla réalise un C.A. de 227 millions de francs contre 83 millions un an auparavant.

La forte performance du segment diagnostics, dont le C.A. a augmenté de 9%, a permis de compenser la stagnation des ventes du segment diabète.

Le C.A. global du premier semestre est en baisse de 1% à 22,97 milliards de francs (18,91 milliards d'euros), qui est conforme au consensus, et d'un bénéfice par action "rapporté aux activités de base" de 7,57 francs, légèrement supérieur au consensus. Hors effets de change, le C.A. est en hausse de 5%, tandis que le BPA augmente de 7%. Le consensus des analystes donnait un BPA de 7,50 francs.

Le bénéfice net semestriel est lui en baisse de 7% à 5,64 milliards de francs (4,64 milliards d'euros), alors que le consensus Reuters le donnait à 5,98 milliards, affecté par une charge de dépréciation de 414 millions sur des actifs immatériels de la division diagnostics des tissus.

  Suite...

 
Roche,  leader mondial de l'oncologie, a publié jeudi un chiffre d'affaires en légère baisse au premier semestre, un franc suisse fort ayant contrecarré une solide croissance par ailleurs de ses traitements du cancer du sein. /Photo d'archives/REUTERS/Aly Song