Gecina réduit ses investissements avec la hausse des prix

mardi 22 juillet 2014 14h32
 

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Gecina, dont le résultat récurrent net s'est contracté de 0,7% au premier semestre, a confirmé mardi son objectif de résultat pour 2014 mais a revu à la baisse son programme d'investissements pour l'année.

La société foncière, qui prévoyait initialement d'investir environ un milliard d'euros cette année, table désormais sur des investissements de l'ordre de 300 millions d'euros compte tenu de la hausse des prix observée sur le marché de l'immobilier de bureaux en Ile de France, son principal marché.

L'afflux de capitaux contribue aussi à compresser les taux de rendement des investissements sur ce segment du marché immobilier.

Gecina souligne dans un communiqué qu'au cours des six premiers mois de l'année, 10,7 milliards d'euros ont été investis dans l'immobilier de bureaux en région parisienne, "le rythme le plus soutenu depuis 2007".

"Globalement, ce marché de l'investissement s'est emballé par présence de capitaux monstrueuse avec finalement assez peu de produits à vendre", a déclaré à Reuters Philippe Depoux, le directeur général de Gecina.

"Nous avons fait énormément d'offres sur différents sujets mais nous n'avons pas voulu surenchérir et nous avons gardé notre sang-froid", a ajouté le dirigeant. "On ne cède pas aux chants des sirènes pour acheter n'importe quoi à n'importe quel prix."

Le groupe immobilier a dans le même temps décidé de réduire son programme de cessions d'actifs pour l'année, à 600 millions d'euros contre un milliard d'euros prévu en début d'année.

Sur les six premiers mois de l'année, Gecina indique avoir d'ores et déjà cédé pour 560 millions d'euros de cessions dont l'essentiel provient de la vente des 75% détenus dans le centre commercial Beaugrenelle.   Suite...

 
Gecina, dont le résultat récurrent net s'est contracté de 0,7% au premier semestre, confirme son objectif de résultat pour 2014 mais revoit à la baisse son programme d'investissements pour l'année. La société foncière, qui prévoyait initialement d'investir environ un milliard d'euros cette année, table désormais sur des investissements de l'ordre de 300 millions d'euros compte tenu de la hausse des prix observée sur le marché de l'immobilier de bureaux en Ile de France. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau