Malaysia Airlines pourrait-elle être poursuivie pour négligence?

samedi 19 juillet 2014 12h09
 

par Andrew Chung et David Ingram

NEW YORK (Reuters) - Des familles des victimes du vol MH17 pourraient accuser la compagnie Malaysia Airlines de négligence, lui reprochant d'avoir fait voler le Boeing au-dessus d'une zone de conflit, afin de lui réclamer des indemnités bien supérieures aux sommes prévues par un accord international.

Cette hypothèse est soulevée par des juristes spécialisés dans le secteur aérien, même si tous ne sont pas d'accord sur le fait qu'il puisse effectivement y avoir eu négligence.

Certains soulignent notamment que Malaysia Airlines pourra faire valoir que le couloir emprunté par le Boeing a été maintes fois utilisé par d'autres compagnies dans les jours précédant le crash. Seule une poignée de compagnies comme Qantas, Air Berlin ou Korean Airlines évitaient depuis un moment l'est de l'Ukraine, où les combats entre forces gouvernementales et rebelles séparatistes pro-russes ont éclaté début avril.

L'argument a été avancé vendredi par le ministre malaisien des Transports, Liow Tiong Lai, qui a estimé que Malaysia Airlines n'avait pas pris un risque injustifié en survolant l'Ukraine. "Nous empruntons cette route depuis de nombreuses années, elle est sûre et c'est la raison pour laquelle nous l'empruntons", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Selon Flightradar24, une application web qui suit le trafic aérien en temps réel, 66 autres compagnies ont fait voler leurs avions dans la région où le Boeing a été abattu au cours de la semaine écoulée. Malaysia compte 48 vols sur cette période, Singapore Airlines 75 vols.

"D'autres compagnies empruntent cette route. Rien n'indiquait que des avions de ligne étaient pris pour cibles. Etait-ce une bonne idée? Non. Mais je dirais qu'il n'y a pas eu négligence", déclare Bruce Ottley, doyen de la faculté de droit DePaul aux Etats-Unis.

174.000 DOLLARS PAR VICTIME   Suite...

 
Des familles des victimes du vol MH17 pourraient accuser la compagnie Malaysia Airlines de négligence, lui reprochant d'avoir fait voler le Boeing au-dessus d'une zone de conflit, afin de lui réclamer des indemnités bien supérieures aux sommes prévues par un accord international. /Photo prise le 19 juillet 2014/REUTERS/Athit Perawongmetha