La croissance d'Hermès ralentit avec le Japon et les Etats-Unis

vendredi 18 juillet 2014 12h30
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Hermès International a vu sa croissance organique ralentir au deuxième trimestre sous l'effet d'une forte décélération de ses ventes aux Etats-Unis et au Japon.

Les ventes du groupe de luxe ont totalisé 963,4 millions d'euros, en hausse de 5,8% en données publiées. A taux de change constants, la croissance a ralenti à 9,6%, après +14,7% au premier trimestre, et s'inscrit au-dessous des attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur une progression de 11%.

La croissance organique est tombée à 1,6% au Japon, un des principaux marchés d'Hermès(12% des ventes), après avoir atteint 22% au premier trimestre. Comme LVMH ou Kering, le groupe avait profité en début d'année d'une envolée de ses ventes au Japon, liée à des achats anticipés avant une hausse de la TVA intervenue en avril.

Pour l'année 2014, Axel Dumas, gérant d'Hermès, a déclaré à Reuters anticiper une croissance organique d'environ 7% au Japon, proche des 6,5% enregistrés en 2013.

La dynamique du fabricant des sacs Birkin et des carrés de soie a également fortement ralenti aux Etats-Unis, à 7,9%, après 17,9% au premier trimestre.

Si un fort ralentissement au Japon était attendu, celui des Etats-Unis a davantage surpris les analystes, qui rappellent cependant que la base de comparaison était très élevée sur ce trimestre. Les ventes y avaient grimpé de 21,6% il y a un an.

Axel Dumas a quant à lui indiqué n'avoir "aucune inquiétude sur le dynamisme des ventes aux Etats-Unis" et ne pas y percevoir de changement dans la demande.

Le sellier, qui a échappé au ralentissement chinois subi par ses grands concurrents, a maintenu la cadence à un niveau toujours très élevé en Chine continentale, avec une croissance organique de 16%, identique à celle du premier trimestre.   Suite...

 
Hermès a réalisé une croissance organique de 9,6% au deuxième trimestre après 14,7% au premier, sous l'effet d'une forte décélération de ses ventes au Japon et aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Fred Prouser