Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

jeudi 17 juillet 2014 18h43
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse, l'annonce d'un crash d'avion de ligne malaisien au-dessus de l'Ukraine ayant alimenté les inquiétudes déjà fortes sur le marché après de nouvelles sanctions imposées par les Occidentaux à la Russie.

L'indice CAC 40 a perdu 1,21% à 4.316,12 points.

* De NOMBREUSES VALEURS exposées à la Russie ont été pénalisées par ces événements, notamment dans l'énergie (-1,41%), principal secteur d'activité russe.

TOTAL, qui a annoncé fin 2013 le lancement du projet Yamal LNG dans l'Arctique russe, l'un des plus grands projets de gaz naturel liquéfié (GNL) au monde, a fini en baisse de 2,28% à 49,73 euros, plus fort repli du CAC 40. RENAULT, exposé à la Russie à travers le constructeur Avtovaz qu'il détient à 67% avec Nissan, a lâché 1,46% à 70,96 euros. TARKETT, qui a réalisé plus de 35% de son activité l'an dernier dans la Communauté des Etats indépendants (CEI), a abandonné 2,64% à 26,40 euros.

De leur côté, GTT (-3,46% à 45,18 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, CAPGEMINI a diminué de 2,21% à 50,49 euros, GDF SUEZ de 1,48% à 19,665 euros, LAFARGE de 1,4% à 61,92 euros ou encore PLASTIC OMNIUM de 3,04% à 21,875 euros.

* Les VALEURS BANCAIRES européennes (-1,64%), plus forte baisse sectorielle en Europe) ont souffert avec Banco Espirito Santo (-7,91%), Standard & Poor's et Moody's ayant abaissé leur note sur la banque ou sur son principal actionnaire Espirito Santo Financial Group en raison des problèmes financiers rencontrés par la famille fondatrice.

CREDIT AGRICOLE, deuxième actionnaire de Banco Espirito Santo avec près de 15% du capital selon des données Thomson Reuters, a perdu 2,12% à 10,17 euros. BNP PARIBAS a baissé de 1,17% à 48,61 euros et SOCIETE GENERALE - également exposée à la Russie à travers Rosbank - a cédé 0,8% à 37,73 euros.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS