Europe et Chine dopent les ventes de PSA

jeudi 17 juillet 2014 13h55
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a fait état jeudi d'une hausse de 5,5% de ses ventes en volume au premier semestre, la reprise en Europe et la vigueur du marché chinois compensant les difficultés persistantes du groupe sur plusieurs marchés émergents.

Au total, le constructeur automobile a commercialisé sur les six premiers mois de l'année 1,54 million de véhicules (voitures et utilitaires légers). En Europe, ses ventes ont progressé de 11,7%, tandis que dans le reste du monde elles ont baissé de 3,3%.

"Notre plan stratégique 'Back in the race' produit ses premiers résultats et la hausse de nos ventes mondiales de 5,5% est là pour le prouver", a commenté Carlos Tavares, président du directoire, cité dans le communiqué.

"Mais restons concentrés sur notre feuille de route: l'environnement extérieur est toujours instable en particulier en Europe, en Amérique latine et en Russie", a-t-il ajouté.

En Chine, devenue en mars le premier marché de PSA devant la France, les ventes ont bondi de 27,7%, mais en Amérique latine et en Russie, elles ont chuté respectivement de 26,8% et 25,8%.

Renault a fait état de son côté début juillet d'une hausse de 4,7% de ses ventes en volume au premier semestre, à 1,36 million d'unités, sa solide performance en Europe compensant là aussi les difficultés apparues sur plusieurs marchés émergents en raison des incertitudes macro-économiques.

Mais PSA souffre davantage des effets de changes défavorables, son taux de localisation de la production, en Russie notamment, étant bien plus faible que celui de Renault.

Sur le marché russe, désormais attendu en baisse de 10% sur l'année contre une prévision précédente de -5%, PSA a engagé une restructuration pour tenter de renouer avec les bénéfices.   Suite...

 
Maxime Picat, directeur général de la marque Peugeot. Le groupe PSA Peugeot Citroën a enregistré au premier semestre une hausse de 5,5% de ses ventes en volume,  la reprise en Europe et la vigueur du marché chinois compensant les difficultés persistantes du constructeur sur plusieurs marchés émergents. /Photo prise le 17 juillet 2014/REUTERS/Charles Platiau