Stabilité des intentions d'embauches de cadres au 3e trimestre

jeudi 17 juillet 2014 08h44
 

PARIS (Reuters) - Quarante huit pour cent des entreprises françaises envisagent de recruter au moins un cadre au 3e trimestre, soit presque autant qu'un an plus tôt (49%), selon le baromètre trimestriel de l'Apec (Association pour l'emploi des cadres) publié jeudi.

Les entreprises interrogées en juin sont pourtant plus nombreuses (20% contre 14% à la même époque de 2013) à juger que leur situation économique s'est améliorée depuis un an, alors que 63% (+4 points) estiment qu'elle n'a pas changé.

Les entreprises les plus optimistes sont celles du secteur de l'informatique et de l'industrie, qui sont respectivement 31% et 28% à juger que leur situation économique est meilleure.

A l’opposé, les entreprises du secteur de la construction et de l’ingénierie-R&D sont plus nombreuses à déclarer que leur situation économique s’est dégradée qu’améliorée : respectivement, 23% et 12% pour les premières et 25% et 20% pour les secondes.

Plus de la moitié du total (54%) ont recruté au moins un cadre au 2e trimestre 2014, une proportion là aussi stable par rapport à la même période de 2013 (53%).

Et parmi celles qui ont recruté, 32% déclarent l'avoir fait dans un volume en hausse (contre 25% un an auparavant) et 30% (-9 points) dans un volume en baisse. Les secteurs où les recrutements ont le plus progressé ont été le conseil et les services aux entreprises (+8 points), l'industrie (+7 points) et la banque-assurance (+4 points).

A l'inverse, la construction et le secteur médico-social ont accusé des reculs marqués (-14 et -17 points).

BOND DES OFFRES D'EMPLOI EN JUIN   Suite...

 
Quarante huit pour cent des entreprises françaises envisagent de recruter au moins un cadre au 3e trimestre, soit presque autant qu'un an plus tôt (49%), selon le baromètre trimestriel de l'Apec (Association pour l'emploi des cadres) publié jeudi. /Photo d'archives/REUTERS/Yuriko Nakao