Les Bourses européennes effacent leurs pertes de la veille

mercredi 16 juillet 2014 18h19
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont largement effacé mercredi leurs pertes de la veille, portées par le rebond de la banque portugaise Banco Espirito Santo et le dynamisme des minières en réaction à l'accélération de la croissance en Chine, tandis que Wall Street évoluait elle aussi dans le vert.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,48%, soit 63,75 points, 4.369,06 points. Le Footsie britannique a progressé de 1,11% et le Dax allemand de 1,44%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a gagné 1,56% et le FTSEurofirst 300 1,27%.

Depuis le début de l'année, le FTSEurofirst affiche un gain d'environ 3% et l'EuroStoxx 50 de 2%.

La Bourse de Lisbonne a rebondi de 3,07%, soutenue par BES. L'action de la première banque portugaise cotée a repris 19,74%, après avoir perdu plus du tiers de sa valeur en quelques semaines.

Les traders expliquent que, si BES reste exposée aux difficultés financières des holdings de la galaxie familiale Espirito Santo, certains investisseurs estiment désormais que l'action constitue une bonne affaire. Le cours, ajoutent-ils, profite également des attentes des investisseurs concernant une éventuelle augmentation de capital.

"C'est une tempête dans un verre d'eau. Cela concerne le Portugal, ce n'est pas quelque chose qui pourrait avoir de vastes répercussions dans la zone euro", estime Terry Torrison de McLaren Securities.

L'indice européen Stoxx 600 des valeurs bancaires a regagné 2,19%. Intesa Sanpaolo (+4,27%) a enregistré la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50. Crédit agricole, deuxième actionnaire de BES, a rebondi de 4,79%, plus forte hausse du CAC 40, devant Société Générale (+3,01%).

Le rebond a également été soutenu par l'accélération surprise de la croissance chinoise au deuxième trimestre, à 7,5% sur un an.

"Cela confirme la tendance suggérée par les PMI et l'idée d'une embellie de l'économie mondiale", commente le stratège marchés James Butterfill de Coutts.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES