Wall Street finit en hausse grâce aux M&A et à Citi

lundi 14 juillet 2014 22h24
 

NEW YORK (Reuters) - Les marches d'actions américains ont terminé en hausse lundi, soutenus par une nouvelle poussée sur le front des fusions-acquisitions et par les résultats jugés satisfaisants publiés par Citigroup.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a pris 0,66%, 111,61 points, à 17.055,42, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, s'est adjugé 0,48%, 9,53 points, à 1.977,10 et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a gagné 0,56%, 24,93 points, à 4.440,42.

Le groupe pharmaceutique britannique Shire s'est dit prêt à recommander l'offre améliorée de 31 milliards de livres proposée par son concurrent américain Abbvie, mettant fin à un long feuilleton. Le titre Shire coté à New York a pris 2,1% tandis que celui d'Abbvie a abandonné 0,2%.

Toujours dans le secteur pharmaceutique, le spécialiste des médicaments génériques Mylan a annoncé qu'il allait reprendre une partie du portefeuille de médicaments de son compatriote Abbott Laboratories pour environ 5,3 milliards de dollars (22,7 milliards d'euros). Mylan a pris 2,07% tandis qu'Abbott a gagné 1,26%.

Citigroup a de son côté ravi les investisseurs, son titre terminant sur une hausse de 3,02%, l'une des plus forte du S&P 500, après avoir annoncé des résultats meilleurs au'attendu à la faveur d'une amélioration de son segment obligataire.

Les intervenants ont également salué l'annonce de la conclusion d'un règlement de sept milliards de dollars pour mettre fin à une enquête sur des produits financiers commercialisés juste avant la crise de 2008.

La confirmation de l'embellie économique américaine associée à la publication de résultats qui semblent la refléter incite certains analystes à l'optimisme pour la deuxième partie de l'année à l'image de l'analyste de Goldman Sachs, David Kostin, qui a relevé son objectif pour le S&P 500 à 2.050 contre 1.900. Il dit s'attendre à ce que le rendement des Treasuries à 10 ans s'établisse autour de 3% ce qui serait de nature à encourager les investisseurs en quête de rendements élevés à privilégier les marchés d'actions.

"Il y a les résultats de Citi qui sont positifs, cela donne une impulsion. Une poursuite de l'activité sur le front des M&A serait très certainement de nature à soutenir le sentiment et il y a maintenant Goldman qui relève son objectif de fin d'année pour le S&P", relève Andre Bakhos, directeur général chez Janlyn Capital à Bernardsville dans le New Jersey.

"La conjugaison de ces événements nous place dans une spirale haussière".   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS