14 juillet 2014 / 12:17 / il y a 3 ans

Generali cède BSI au brésilien BTG Pactual pour 1,23 milliard

L'assureur italien Generali annonce lundi la vente de la banque privée suisse BSI au brésilien BTG Pactual pour 1,5 milliard de francs suisses (1,23 milliard d'euros) en numéraire et en actions, cédant une activité non rentable et non stratégique pour renforcer son bilan. /Photo d'archives/REUTERS

MILAN (Reuters) - L'assureur italien Generali a annoncé lundi la vente de la banque privée suisse BSI au brésilien BTG Pactual pour 1,5 milliard de francs suisses (1,23 milliard d'euros) en numéraire et en actions, cédant une activité non rentable et non stratégique pour renforcer son bilan.

L'accord prévoit le versement de 1,2 milliard de francs suisses en numéraire et de l'équivalent de 300 millions d'euros en actions ordinaires et privilégiées Banco BTG Pactual.

Cette opération, soumise à l'approbation des autorités de régulation et qui devrait être finalisée au premier semestre 2015, permettra à BTG Pactual de renforcer sa présence dans la gestion de patrimoine en Suisse.

Il aura fallu plus de deux ans à Generali pour trouver un acquéreur à BSI, dont l'image s'est ternie à mesure que les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux menaient la charge contre le secret bancaire suisse.

L'administrateur délégué de Generali, Mario Greco, a présenté l'accord comme une "transaction complexe".

Le premier assureur italien, qui avait acquis BSI pour 1,9 milliard de francs suisses en 1998, a été contraint de revoir ses exigences à la baisse et devra inscrire une perte nette de 100 millions d'euros pour cette vente.

La transaction aura cependant un effet positif sur son ratio de solvabilité Solvency I. Celui-ci augmentera de neuf points de pourcentage pour atteindre plus de 160%, ce qui était l'un des objectifs du plan dévoilé par Mario Greco il y a un an.

En l'espace de dix-huit mois, Generali aura conclu un vaste programme de cessions portant sur 3,7 milliards d'euros d'actifs hors assurance, un montant légèrement inférieur à son objectif initial de quatre milliards.

Lisa Jucca avec Gianluca Semeraro, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below