La banque portugaise BES inquiète le secteur financier

jeudi 10 juillet 2014 23h28
 

par Daniel Alvarenga et Axel Bugge

LISBONNE (Reuters) - Les difficultés rencontrées par la banque portugaise Banco Espirito Santo (BES), dont la cotation a été suspendue jeudi à Lisbonne, ont entraîné dans leur sillage les marchés boursiers européens et américain jeudi et provoqué une nette remontée des rendements des obligations du Portugal.

Les craintes sur la santé financière de la première banque portugaise cotée ont fait chuter les valeurs bancaires européennes, dont l'indice sectoriel a cédé 1,65%, et se sont propagées outre-Atlantique, où l'indice S&P du secteur financier a fini en baisse de 0,62%.

L'autorité de régulation des marchés financiers portugais (CMVM) a suspendu dans l'après-midi la cotation de BES, dont l'action avait auparavant perdu jusqu'à 19%, après des informations évoquant une restructuration de sa dette.

Dans la soirée, la CMVM a annoncé que les ventes à découvert d'actions BES seraient interdites vendredi.

Avant la suspension, la chute de l'action BES s'était accélérée après la décision par Espirito Santo Financial Group (ESFG), principal actionnaire de la banque avec 25%, de suspendre la cotation de ses propres actions et de ses obligations en raison de "difficultés importantes" chez sa propre société-mère, Espirito Santo International (ESI), qui est contrôlée par la famille du même nom.

ESFG, un conglomérat qui contrôle également une société d'assurance et une banque en Suisse, a dit vouloir évaluer l'impact de son exposition à ESI.

LA BOURSE DE LISBONNE PERD 4%   Suite...

 
Les difficultés rencontrées par la banque portugaise Banco Espirito Santo (BES), dont la cotation a été suspendue jeudi à Lisbonne, entraînent dans leur sillage tout le secteur financier européen ainsi qu'une nette remontée des rendements des obligations du Portugal. /Photo prise le 20 juin 2014/REUTERS/Rafael Marchante