Les ratés du moteur allemand inquiètent la zone euro

jeudi 10 juillet 2014 16h48
 

par Martin Santa et John O'Donnell

BRUXELLES (Reuters) - Les signes de faiblesse que montre l'économie allemande sont une source d'inquiétude pour l'ensemble de la zone euro, dont elle est le moteur, et assombrissent les espoirs d'un retour à une croissance durable.

Les 18 pays qui partagent la monnaie unique ont commencé l'an dernier à sortir de deux ans de récession mais au moment même où la sortie du tunnel se dessine, leur leader paraît s'essouffler.

Aucun pays ne semble en mesure de prendre le relais, surtout pas la France, deuxième économie de la zone euro, dont la production industrielle a chuté en mai et où l'inflation est tombée à son plus bas niveau depuis 2009, en plein coeur de la crise financière.

Il ne faut pas compter non plus sur l'Italie, où la production industrielle a fléchi de 1,2% en mai.

L'Espagne, pleine d'espoir, mise bien sur une croissance de 2% en 2015 mais un Espagnol sur quatre est au chômage.

"L'Europe devient de plus en plus japonaise", autrement dit menacée par une déflation chronique et une croissance désespérément faible, constate Carsten Brzeski, économiste chez ING.

"La zone euro stagne", ajoute-t-il. "Je ne vois pas de croissance substantielle avant encore un an".

  Suite...

 
Les signes de faiblesse que montre l'économie allemande sont une source d'inquiétude pour l'ensemble de la zone euro -dont elle est le moteur- et assombrissent les espoirs d'un retour à une croissance durable. /Photo d'archives/REUTERS/Fabian Bimmer