Canal+ à la conquête de l'eldorado africain

mercredi 9 juillet 2014 15h30
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Canal+ veut passer à la vitesse supérieure en Afrique avec le lancement d'une nouvelle chaîne francophone de divertissement grâce à laquelle elle espère séduire une classe moyenne en plein essor sur un marché aux perspectives de rentabilité attrayantes.

"Par des Africains pour les Africains", tel est le credo de "A+" qui sera lancée le 24 octobre dans les pays francophones d'Afrique sub-saharienne où le groupe de télévision payante compte déjà 1,3 million d'abonnés.

La filiale de Vivendi espère doubler "très rapidement" ce chiffre en intégrant la chaîne qui diffusera principalement des séries (70%), des émissions de divertissement et du cinéma dans l'offre de base de son bouquet à partir de 5.000 CFA (environ 7 euros) par mois.

"En Afrique, c'est maintenant qu'il faut se développer", a expliqué Jacques du Puy, le président de Canal+ Overseas qui chapeaute l'ensemble des activités du groupe à l'international, lors d'une conférence de presse.

Alors que la concurrence est fournie dans les pays d'Afrique anglophone, Canal+ fait en revanche figure de pionnier avec le lancement d'une chaîne panafricaine francophone.

L'enjeu est de taille pour le groupe qui est confronté à une érosion de son parc d'abonnés sur son marché historique français face à la profusion de chaînes gratuites dans l'Hexagone et à la concurrence des qataris de BeIN Sports.

Pour rebondir, le groupe, qui est aussi présent en Pologne, au Viêtnam, en Outre-mer et plus récemment au Canada, veut notamment accélérer à l'international dont la part dans le résultat d'exploitation et le parc d'abonnés représentera 40% cette année, a indiqué son président Bertrand Méheut.

L'Afrique, où Canal+ dit être "très rentable", en sera l'un des fers de lance, ce qui n'a rien d'une coïncidence au moment où Vincent Bolloré, dont le groupe éponyme est l'un des acteurs majeurs du transport et de la logistique en Afrique, a pris les commandes de la maison-mère Vivendi.   Suite...

 
Canal+ veut passer à la vitesse supérieure en Afrique avec le lancement d'une nouvelle chaîne francophone de divertissement grâce à laquelle elle espère séduire une classe moyenne en plein essor sur un marché aux perspectives de rentabilité attrayantes. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau