L'inflation reste faible en zone euro, la BCE dans l'attente

lundi 30 juin 2014 15h37
 

par Martin Santa et Eva Taylor

BRUXELLES/FRANCFORT (Reuters) - L'inflation dans la zone euro s'est maintenue en juin à un bas niveau, proche de celui enregistré pendant la récession de 2009, tandis que les crédits aux entreprises et aux ménages se sont encore contractés en mai, montrent les données officielles publiées lundi, soulignant la précarité de la croissance économique dans la région.

Début juin, la Banque centrale européenne (BCE) a réagi à la faiblesse continue de l'inflation et du crédit par un ensemble de mesures dont une baisse des taux, un taux de dépôt négatif et de nouvelles facilités de refinancement à long terme pour les banques.

Il faudra un certain temps pour que ces mesures portent leurs fruits et les économistes ne s'attendent pas à de nouvelles annonces lors de la réunion de la BCE prévue jeudi.

"La BCE vient d'annoncer de nouvelles mesures pour montrer qu'elle est prête à ramener l'inflation proche de son niveau cible et stimuler les prêts, mais elle laissera certainement la porte grande ouverte à d'autres mesures lors de la réunion de cette semaine", a déclaré Christian Schulz de Berenberg Bank.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est ressorti à 0,5% en juin, au même niveau qu'en mai, selon Eurostat. L'inflation de base, hors énergie, produits alimentaires, alcools et tabac, a progressé à 0,8% en juin, après 0,7% en mai.

Ces chiffres sont plutôt inattendus après le rebond à 1% en juin de l'inflation en Allemagne, suggérant, pour Christian Schulz une "distorsion des fourchettes des taux d'inflation entre le coeur (de l'Europe) et la périphérie."

L'inflation dans la zone euro demeure loin de l'objectif à moyen terme, proche mais inférieure à 2% fixé par la BCE et se maintient en territoire qualifié par son président Mario Draghi de "zone de danger", un niveau inférieur à 1% en rythme annuel.

Le taux d'inflation est resté inférieur à 1% en juin pour le neuvième mois d'affilée.   Suite...

 
L’INFLATION DANS LA ZONE EURO