L'inflation en Allemagne plaide pour un statu quo de la BCE

vendredi 27 juin 2014 15h21
 

BERLIN (Reuters) - L'inflation a accéléré pour atteindre 1,0% en rythme annuel en Allemagne en juin, une bonne nouvelle pour l'évolution des prix dans l'ensemble de la zone euro, qui sera connue lundi prochain et qui pourrait inciter la BCE à ne pas aller au-delà des mesures annoncées au début du mois.

L'inflation annuelle harmonisée aux normes européennes (IPCH) est elle aussi ressortie à 1,0% pour juin contre 0,5% en mai, suivant les données publiées vendredi par l'Office fédéral de la statistique. Suivant cette mesure, les prix de détail ont augmenté de 0,4% d'un mois sur l'autre après une baisse de 0,3% en mai.

L'inflation de la zone euro reste bloquée depuis huit mois dans ce que le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi qualifie de "zone de danger", située en deçà de 1%.

Elle est attendue en légère hausse à 0,6% en juin, bien loin de l'objectif à moyen terme de la BCE qui est d'un peu moins de 2%.

La BCE a réduit ses taux d'intérêt à l'issue de sa réunion de politique monétaire du 5 juin - ramenant en particulier son taux des dépôts en territoire négatif - et proposé de nouvelles lignes de refinancement à long terme pour encourager les banques à prêter à l'économie réelle.

Dans la mesure où l'institut d'émission attend que ce train de mesures commence à produire ses effets, il est probable qu'il n'annoncera aucune nouvelle mesure jeudi prochain à l'issue de la réunion de son Conseil des gouverneurs.

Une enquête Reuters publiée voici deux jours montrait que 27 des 53 économistes interrogés la semaine dernière estimaient que la BCE en avait fait assez pour le moment.

Nombre de ceux qui étaient en désaccord avec ce point de vue estimaient que seul un programme de rachats massifs d'actifs à l'instar de ceux conduits par la Réserve fédérale, la Banque du Japon ou la Banque d'Angleterre, pourrait avoir un impact durable sur le niveau des prix et de l'euro.

En Allemagne, les données non harmonisées publiées vendredi ont montré une hausse des coûts des services, alors qu'au contraire les coûts des produits alimentaires, habituellement un vecteur d'inflation, n'ont pas varié, pour la première fois en plus de quatre ans.   Suite...

 
L'inflation a accéléré pour atteindre 1,0% en rythme annuel en Allemagne en juin, une bonne nouvelle pour l'évolution des prix dans l'ensemble de la zone euro, qui sera connue lundi prochain et qui pourrait inciter la BCE à ne pas aller au-delà des mesures annoncées au début du mois. /Photo d'archives/REUTERS/Fabrizio Bensch