June 20, 2014 / 8:14 AM / 3 years ago

Siemens se dit ouvert à l'entrée de l'Etat français dans Alstom

1 MINUTES DE LECTURE

Siemens et Mitsubishi Heavy Industries sont ouverts à l'idée d'une entrée de l'Etat français au capital d'Alstom si leur offre de reprise des activités d'énergie de ce dernier est retenue. /Photo d'archives/Arnd Wiegmann

MUNICH (Reuters) - Siemens et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) sont ouverts à l'idée d'une entrée de l'Etat français au capital d'Alstom si leur offre de reprise des activités d'énergie de ce dernier est retenue, a déclaré vendredi le président du directoire de Siemens, Joe Kaeser.

Il a précisé lors d'une téléconférence de presse qu'une telle éventualité n'était pas en discussion pour l'instant.

Siemens et MHI ont annoncé en début de journée avoir relevé de 1,2 milliard d'euros la partie en numéraire de leur offre sur la branche énergie d'Alstom, espérant ainsi l'emporter sur leur rival américain General Electric, qui a lui-même revu jeudi sa proposition.

Le chef de l'Etat, François Hollande, doit recevoir successivement dans l'après-midi les dirigeants de GE et du tandem germano-nippon. Le conseil d'administration d'Alstom doit quant à lui se réunir d'ici lundi pour statuer sur les deux offres.

Joern Poltz, Marc Angrand pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below