Les Bourses européennes terminent en hausse

jeudi 19 juin 2014 18h58
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé jeudi à la hausse, réagissant favorablement aux signaux donnés la veille par la Réserve fédérale des Etats-Unis sur le calendrier de la hausse de ses taux.

À Paris, l'indice CAC 40 a progressé de 0,72% à 4.563,04 points, malgré de fortes baisses pour EDF et Alstom.

EDF a fini en baisse de 7,69%, la plus forte baisse du CAC, après avoir perdu jusqu'à 11%, son plus net recul depuis son entrée en Bourse en 2005, en réaction à l'annonce par la ministre de l'Energie Ségolène Royal de l'annulation de la hausse de 5% des tarifs de l'électricité prévue au 1er août.

Alstom a chuté de plus de 6% après l'amélioration de l'offre du géant américain General Electric pour le rachat de la branche énergie du groupe industriel français. GE, en concurrence avec le tandem Siemens-Mitsubishi Heavy Industries, propose désormais à Alstom une alliance mondiale à parité dans le nucléaire et les turbines à vapeur.

Francfort et Londres ont également terminé dans le vert. Le Dax allemand a gagné 0,74% et le FTSE britannique a progressé de 0,44%, tiré à la hausse par Rolls-Royce,, qui a pris plus de 8%, la plus forte hausse du Stoxx 600, après l'annonce d'un plan de rachats d'actions d'un milliard de livres (1,25 milliard d'euros).

Les indices européens confirment la tendance. L'EuroStoxx 50 a gagné 1,09% et l'Eurofirst 300 a avancé de 0,59%.

L'indice de volatilité en Europe, aussi appelé "indice de la peur", a perdu plus de 8% pour tomber à son niveau le plus bas depuis 2006.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street était orientée légèrement à la baisse malgré la publication de bons indicateurs sur l'emploi et l'activité industrielle dans la région de Philadelphie.

La Fed a laissé entendre mercredi qu'elle pourrait relever les taux d'intérêt à un rythme un peu plus soutenu à partir de l'année prochaine mais aussi que son principal taux directeur pourrait se situer à long terme en deçà de ce qu'elle avait précédemment anticipé.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES