Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

jeudi 19 juin 2014 08h47
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, attendue en hausse dans le sillage de Wall Street qui a terminé en hausse, rassurée les propos de Janet Yellen, présidente de la Fed, qui a lié une éventuelle hausse de ses taux. Vers 08h20, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 progresse de 0,78%.

* ALSTOM - General Electric (GE) va présenter jeudi au gouvernement français et aux syndicats d'Alstom une offre améliorée pour le rachat de la branche énergie du groupe français, ont indiqué mercredi à Reuters deux sources proches du dossier, dont une proche du groupe américain.

Le PDG de General Electric proposera jeudi midi au gouvernement français de céder l'ensemble de l'activité de signalisation ferroviaire de GE à Alstom Transport et de rester actionnaire de la branche de réseaux de transmission du groupe français qu'il cherche à racheter, écrit Le Figaro.

* L'ORÉAL - Le marché nord-américain des cosmétiques grand public, atone au premier trimestre, ne s'est pas amélioré tandis que l'Europe du Sud a confirmé sa reprise, a déclaré mercredi à Reuters le PDG Jean-Paul Agon.

Le groupe a également annoncé un projet d'acquisition de NYX Cosmetics, une société basée à Los Angeles spécialisée dans le maquillage. NYX a enregistré un chiffre d'affaires de 72 millions de dollars et une croissance de 46% par rapport à 2012, précise dans un communiqué L'Oréal, sans fournir le montant de cette acquisition.

* BNP PARIBAS - La justice américaine reste ferme dans le cadre du litige qui l'oppose à BNP Paribas, accusée d'avoir réalisé des opérations en dollars avec des pays placés sous embargo américain, et a récemment rejeté une proposition de paiement de la banque française en vue de régler l'affaire, a-t-on appris de plusieurs sources proches des discussions.   Suite...

 
BNP Paribas, à suivre jeudi à la Bourse de Paris. La justice américaine reste ferme dans le cadre du litige qui l'oppose à la banque, accusée d'avoir réalisé des opérations en dollars avec des pays placés sous embargo américain. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer