Les Bourses européennes ouvrent dans le rouge, l'Irak inquiète

lundi 16 juin 2014 09h32
 

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert lundi en baisse, la progression des rebelles djihadistes en Irak et son impact sur les cours du pétrole réduisant l'appétit des investisseurs pour le risque.

À Paris, le CAC 40 perdait 0,22% (10,18 points) à 4.533,10 points vers 09h10. À Francfort, le Dax abandonnait 0,19% et à Londres, le FTSE lâchait 0,13%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro cédait 0,29% et le FTSEurofirst 300 reculait de 0,15%.

Les marchés d'actions entament une journée marquée par un regain d'activité dans le domaine des fusions et acquisitions. Ils surveilleront également le chiffre définitif de l'inflation dans la zone euro (publié à 11h00), dont le bas niveau a conduit la Banque centrale européenne à annoncer des mesures d'assouplissement lors de sa dernière réunion de politique monétaire.

"Après les points hauts atteints après l'annonce de la BCE, les investisseurs ont privilégié des prises de bénéfices, d'autant que de nouveaux facteurs de risque d'ordre géopolitique ont ressurgi en Irak", commente Judith Danan, responsable de la vente et des relations clients chez CMC Markets France.

Aux valeurs, le titre Alstom prend 0,8% dans l'attente de la présentation par Siemens et Mitsubishi de leur offre sur la branche énergie du groupe industriel français.

L'action Airbus Group gagne 0,45% après l'annonce du lancement d'ici à fin 2014 d'une coentreprise à parité avec Safran dans le domaine des lanceurs afin de poursuivre le développement d'Ariane 5 et de préparer le lancement d'Ariane 6.

Natixis perd plus de 1% après la présentation par sa filiale d'assurance crédit Coface des modalités de son retour en Bourse.

Coface a annoncé lundi que ses actions seraient introduites en Bourse dans une fourchette indicative comprise entre 9,60 et 11,20 euros par action, soit une taille initiale de l'offre de plus de 830 millions d'euros.

La filiale de Natixis, qui avait été retirée de la cote en 2002, prévoit de faire son retour en Bourse sur Euronext Paris le 27 juin.   Suite...

 
Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, la progression des rebelles djihadistes en Irak et son impact sur les cours du pétrole réduisant l'appétit des investisseurs pour le risque.  Vers 9h10, le CAC 40 perdait 0,22% à Paris, le Dax abandonnait 0,19% à Francfort et le FTSE lâchait 0,13% à Londres. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau