Pas d'accord entre Moscou et Kiev dans le dossier du gaz

lundi 16 juin 2014 07h54
 

(Reuters) - Les discussions entre la Russie et Moscou sur leur contentieux gazier n'ont pas permis de trouver un accord dimanche soir à Kiev, a déclaré lundi un porte-parole de Gazprom.

Le groupe gazier russe exige toujours le paiement de la dette gazière ukrainienne, de 1,95 milliard de dollars (1,44 milliard d'euros) d'ici 06h00 GMT, a déclaré Sergueï Kouprianov.

L'Ukraine réclame une révision de l'accord 2009 qui l'oblige à acheter un volume déterminé de gaz à 485 dollars pour 1.000 mètres cubes, soit le prix le plus élevé acquitté par un client européen.

Moscou a consenti à baisser ce prix de 100 dollars alors qu'à Kiev on se dit prêt à accepter le prix de 326 dollars proposé par la Commission européenne. L'arrêt éventuel des livraisons destinées à l'Ukraine pourrait perturber l'approvisionnement de l'Union européenne.

Faute d'un réglement à temps de la dette gazière, Moscou menace de suspendre ses livraisons de gaz à l'Ukraine ce qui pourrait perturber l'approvisionnement de l'Europe occidentale.

(Vladimir Soldatkin, Guy Kerivel et Nicolas Delame pour le service français)

 
Les discussions entre la Russie et Moscou sur leur contentieux gazier n'ont pas permis de trouver un accord dimanche soir à Kiev, a déclaré lundi un porte-parole de Gazprom. /Photo prise le 21 mai 2014/REUTERS/Gleb Garanich