Les marchés financiers attendent la Fed, l'Irak en toile de fond

dimanche 15 juin 2014 16h21
 

par Paul Day

MADRID (Reuters) - La réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine sera le temps fort de l'actualité financière lors de la semaine à venir mais les investisseurs garderont aussi un oeil sur l'escalade de violences en Irak et ses répercussions sur les cours du pétrole.

Le comité de politique monétaire de la Fed, réuni mardi et mercredi, devrait sans surprise décider de réduire encore de 10 milliards de dollars ses rachats d'actifs mensuels, destinés à soutenir l'activité en inondant l'économie de liquidités.

La fin du troisième programme d'assouplissement quantitatif (QE3) étant proche, les marchés espèrent surtout des indices ou indications sur le moment que choisira la banque centrale pour commencer à relever ses taux d'intérêt.

"La Réserve fédérale se prépare à aborder la deuxième phase de la normalisation de sa politique monétaire. Avec l'achèvement attendu du QE3 à la fin de l'été ou au début de l'automne, l'attention se porte désormais sur le relèvement des taux d'intérêt", commente Unicredit dans une note à ses clients.

Les investisseurs attendent en particulier, comme tous les trois mois, les nouvelles projections économiques des banquiers centraux américains. En mars, leur projection médiane pour la croissance à la fin 2016 était passée à 2,25% contre 1,75% en décembre.

Les chiffres de la croissance du premier trimestre 2014 ont depuis déçu, mais sans remettre en cause le scénario sous-jacent d'une reprise solide que devrait confirmer Janet Yellen, la présidente de la Fed, lors de la conférence de presse trimestrielle qu'elle donnera à l'issue de la réunion.

PRUDENCE FACE À L'IRAK   Suite...

 
La réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine sera le temps fort de l'actualité financière lors de la semaine à venir mais les investisseurs garderont aussi un oeil sur l'escalade de violences en Irak et ses répercussions sur les cours du pétrole. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer